le Mercredi 25 mai 2022
le Lundi 21 mars 2022 16:02 | mis à jour le 21 mars 2022 16:15 Éducation

Comprendre vos (maigres) chances

L'ouverture du Casino de North Bay marque aussi le lancement d'une campagne de sensibilisation aux risques des jeux de hasard. — Photo : Éric Boutilier
L'ouverture du Casino de North Bay marque aussi le lancement d'une campagne de sensibilisation aux risques des jeux de hasard.
Photo : Éric Boutilier
North Bay — Le Bureau de santé du district de North Bay et Parry Sound et le Centre communautaire de counseling du Nipissing amorcent une campagne de sensibilisation entourant les jeux de hasard. Les deux agences publiques veulent que la population comprenne à quel point les chances sont très minces de gagner gros alors que le casino ouvre ses portes dans la ville.

Quatre scénarios qui pourraient sembler peu probables sont au cœur de cette campagne de réduction des méfaits du jeu problématique. Il y entre autres l’enfant d’un voisin qui réalise son rêve de jouer dans une ligue professionnelle ou une personne qui aperçoit dans la nature un chevreuil albinos.

Les organismes veulent surtout faire comprendre que le jeu n’est pas un moyen fiable de gagner de l’argent. «L’accès et la disponibilité des installations de jeu sont liés à des problèmes de jeux. Des recherches montrent qu’une plus grande concentration de casinos et d’endroits de jeux fait en sorte que les gens sont plus susceptibles de développer des problèmes ou de vivre des méfaits liés au jeu», révèle l’agente des communications du Bureau de santé du district de North Bay et Parry Sound, Alex McDermid.

«L’éducation de pratiques de jeu sécuritaires, saines et responsables et la mise en œuvre de mesures et de politiques peuvent aider à diminuer le degré des méfaits du jeu que la communauté va vivre.»

Le Centre communautaire de counseling du Nipissing

Photo : Éric Boutilier

La stigmatisation lorsqu’il s’agit de demander de l’aide est également un enjeu clé que les deux agences veulent aborder. 

«Chez nous, la barrière que nous voyons le plus c’est la honte. On voit souvent que c’est difficile de parler si la personne a perdu beaucoup d’argent au casino ou à d’autres endroits avec des problèmes de jeux. Il y a un sentiment de blâme personnel», précise le directeur général du Centre communautaire de counseling du Nipissing, Alan McQuarrie.

«Nous ne voulons pas dire que les jeux sont une mauvaise chose, mais pour certaines personnes, c’est une manière pour eux de perdre [beaucoup d’argent] et de leur causer toutes sortes de problèmes. On cherche souvent à aider des personnes, de les sensibiliser aux risques et qu’ils peuvent jouer sans avoir des dettes et sans tomber dans des problèmes de jeux desquels ils ne peuvent pas échapper.»

Le bureau de santé compte traduire tout son matériel en français prochainement.

Le service ConnexOntario offre également une ligne d’aide gratuite aux personnes ayant des problèmes de dépendances. Pour obtenir du soutien, composez le 1-866-531-2600.