le Samedi 3 Décembre 2022
le Jeudi 24 mars 2022 13:53 | mis à jour le 24 mars 2022 15:26 Société

Les visages des étudiants internationaux

Gédéon Mupwala — Photo : Mikaël Theimer
Gédéon Mupwala
Photo : Mikaël Theimer
Sudbury — Cinq membres du Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada (RCCFC), dont le Collège Boréal, ont collaboré à un projet virtuel qui a comme objectif de soutenir l’accueil et l’intégration des étudiants internationaux. Au cœur de ce projet, il y a une exposition de témoignages qui permettent de mieux comprendre les opportunités et les défis qui attendent les étudiants internationaux.

Le projet est intitulé Mobilisation des communautés collégiales pour l’accueil et l’intégration des étudiants internationaux. L’exposition virtuelle réalisée par le photographe Mikaël Theimer s’intitule Je viens d’ailleurs, à la poursuite de mes études et est en développement depuis deux ans. 

L’exposition virtuelle présente dix témoignages d’étudiants internationaux qui fréquentent ou ont fréquenté l’un des cinq établissements participants. Chaque étudiant partage son histoire sur son intégration au Canada ainsi que son expérience au niveau collégial. 

«C’est très important pour moi de partager mon expérience pour les élèves qui viennent. Ils doivent comprendre que dans la vie, il ne faut pas attendre pour les opportunités de se présenter; il faut les créer», dit un des sujets de l’exposition et diplômé du Collège Boréal à Sudbury, Gédéon Mupwala.

En plus du Collège Boréal, le Collège la Cité, le Cégep André-Laurendeau, le Cégep Édouard Montpetit et le Collège Maisonneuve ont participé au projet et à l’exposition. Cette dernière était un projet de pandémie pour M. Theimer. Elle est disponible gratuitement sur le site web https://www.mikaeltheimer.com/jeviensdailleurs.

Gédéon Mupwala raconte que le photographe a dû improviser sur la manière de prendre de bonnes photos des participants. «C’est toute une histoire. On a fini par prendre des photos en ligne. Mais on est arrivé au bout.»  

Ils étaient en vidéoconférence sur leurs appareils intelligents pendant que M. Theimer donnait des instructions à M. Mupwala sur la façon de poser devant son téléphone portable, puis le photographe a simplement saisi la photo à l’écran. 

Le diplômé en Techniques en administration des affaires est maintenant employé au Collège Boréal. Il s’est installé au Canada en 2018 à la suite de son arrivée de la République démocratique du Congo. «Je pense que mon témoignage et mes histoires pourront aider quelqu’un à prendre courage et de se dire : “Si lui a été capable de le faire, peut-être moi je serai capable de le faire aussi”», dit-il.

M. Mupwala souligne qu’il n’y avait rien d’évident pour commencer sa vie au Canada. «Je suis arrivé en plein hiver. Moi, ne connaissant personne, je me suis trouvé à l’espace vide. Il fallait trouver des moyens pour s’en sortir et créer des opportunités qui pouvaient m’aider à m’intégrer dans la société», souligne-t-il. 

Ayant besoin d’en apprendre le plus possible, il avait finalement trouvé une solution. «Je me suis lancé dans le bénévolat dans certaines activités culturelles. Ça m’a permis d’apprendre les besoins de la communauté et des étudiants internationaux», explique-t-il. 

Finalement, tout ce qu’il lui fallait, c’était un peu de courage. «Je n’avais pas peur d’avancer et de faire face aux défis. En se lançant dans le bénévolat, on m’a proposé du travail, finalement», dit-il. M. Mupwala travaille maintenant au bureau des admissions en tant qu’Agent de formation depuis qu’il a terminé ses études.