le Jeudi 1 Décembre 2022
le Vendredi 25 mars 2022 16:25 | mis à jour le 25 mars 2022 16:26 Politique

Feuilleton de la Colline — Semaine du 21 mars 2022

Parlement, Ottawa.  — Photo : Mélanie Tremblay – Francopresse
Parlement, Ottawa.
Photo : Mélanie Tremblay – Francopresse
Ottawa — Une semaine mouvementée sur la Colline : le NPD et les libéraux ont conclu une entente de confiance jusqu’en 2025, le PDG d’Air Canada s’excuse, mais répond en anglais devant le Comité permanent des langues officielles, le fédéral conteste la décision de la Cour fédérale sur les services d’emplois pour les francophones en Colombie-Britannique, une série d’investissements à venir pour les infrastructures d’établissements postsecondaires francophones et Justin Trudeau prononce un discours devant le Parlement européen.

Plus sur la francophonie

Emploi et Développement social Canada convoque les francophones en Cour suprême 

Le Procureur général et ministre de la Justice, à l’initiative du ministère Emploi et Développement social Canada, va contester une décision de la Cour fédérale d’appel rendue le 28 janvier. 

La Cour rendait une décision qui donnait partiellement raison aux francophones de Colombie-Britannique sur l’application de la partie VII de la Loi sur les langues officielle  assurant que le gouvernement fédéral avait manqué à ses obligations d’appuyer le développement des communautés francophones et acadienne dans le dossier des centres de services d’aide à l’emploi francophones.

La ministre des Langues officielles, Ginette Petitpas Taylor, avait légèrement repoussé le dépôt de son projet de modernisation de la loi pour justement tenir compte du jugement sur la partie VII. 

Lire l’article : Obligations linguistiques fédérales : «Tout dépend de la ministre Petitpas Taylor»

La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) a ainsi réagi : 

L’une des réactions de la Fédération des communautés francophones et acadienne, le 23 mars. 

Photo : Capture d’écran Twitter FCF

Le député bloquiste Jacques Gourde, s’est emporté contre Michael Rousseau, PDG d’Air Canada, lors de la réunion du 21 mars du Comité permanent des langues officielles qui réitérait l’importance de ces dernières dans l’entreprise. 

Photo : Courtoisie Page Facebook

Michael Rousseau sur le grill devant le Comité permanent des langues officielles

Le 21 mars, le PDG d’Air Canada s’est excusé dans les deux langues officielles devant le Comité permanent pour ses propos sur la langue française qui ont suivi son discours uniquement en anglais devant la Chambre de commerce de Montréal, en novembre dernier. 

Lors de cette réunion du comité, plusieurs députés lui ont directement reproché de répondre à leurs questions en anglais, alors qu’il a affirmé suivre des cours de français tous les jours.

Le député conservateur québécois Jacques Gourde est allé plus loin en qualifiant le nombre d’heures de formation en français dispensée aux employés d’Air Canada de «ridicule». Il s’agit de 130 000 heures pour 10 000 employés depuis 2015. «Si je calcule rapidement, ça fait 13 heures par employé. Vous qui apprenez le français, monsieur Rousseau, 13 heures pour apprendre une langue, ça vous semble assez?», a tonné Jacques Gourde.

Jacques Gourde a fini par s’offusquer : «C’est une loterie! Il n’y en a pas, de formation en français à Air Canada! Je vais laisser le reste des questions à mes collègues, je ne suis plus capable!»

Lors de l’annonce de 6,8 millions $ pour l’Université Saint-Paul, le 21 mars à Ottawa. 

Photo : Inès Lombardo — Francopresse

La fin des États généraux sur le postsecondaire francophone en contexte minoritaire

La ministre des Langues officielles, Ginette Petitpas Taylor a ouvert la deuxième journée du Sommet des États généraux sur le postsecondaire en contexte francophone minoritaire qui s’est tenu à Ottawa les 24 et 25 mars. 

Elle a rappelé que le premier ministre lui a donné le mandat d’augmenter le financement des établissements postsecondaires francophones en situation minoritaire. 

Consultez le dossier de Francopresse sur les États généraux.

Plus pour les infrastructures des établissements postsecondaires francophones en contexte minoritaire

Le 21 mars, Patrimoine canadien a annoncé un investissement conjoint avec l’Ontario de 6,8 millions $ pour la rénovation du pavillon Guigues à l’Université Saint-Paul d’Ottawa.

Selon la ministre Ginette Petitpas Taylor, présente pour l’occasion, cette annonce s’inscrit dans une série d’annonces similaires qui devraient être dévoilées sous peu, mais pas nécessairement ailleurs en Ontario.

Ne manquez rien de ce que nous publions sur le site.

Le Voyageur offre une vue d’ensemble de la francophonie et de la vie dans le Nord-Est de l’Ontario.

Justin Trudeau s’entend avec Jagmeet Singh et part pour l’Europe

Une entente entre le NPD et les libéraux permet aux libéraux de rester au pouvoir jusqu’en 2025

À la surprise générale cette semaine, les deux chefs de parti ont annoncé une entente garantissant l’assurance aux libéraux d’avoir la majorité des votes sur les questions de confiance jusqu’en juin 2025. En échange, le NPD obtient l’appui des libéraux sur sept points qui sont inclus dans les plateformes électorales des deux partis.

Lire l’article : Un jeu de nuances dans l’entente entre les libéraux et néodémocrates

Justin Trudeau appelle le Parlement canadien à ne pas céder aux incertitudes des citoyens

Le 23 mars, le premier ministre a prononcé une allocution devant le Parlement européen dans laquelle il a de nouveau condamné la guerre que le président Poutine a choisi de mener contre l’Ukraine et réaffirmé l’engagement du Canada à l’égard de la sécurité euroatlantique. 

Il a aussi appelé les autres pays à fournir davantage d’aide à l’Ukraine. Il a aussi participé, le lendemain, à une rencontre avec les autres dirigeants du G7 pour coordonner la réponse de l’alliance militaire à l’attaque de la Russie contre l’Ukraine.

Citation de la semaine

«Du côté de l’Europe, des millions de réfugiés restent pris dans des caves parce qu’il n’y a pas de place pour eux dans les avions, ils ne peuvent pas les payer. Du côté de Montréal seulement, il y a 40 tonnes d’aide humanitaire qui traine dans des entrepôts […]. En ce moment, la seule chose qu’on est capable de faire circuler entre le Canada et l’Europe de l’Est, c’est le premier ministre! Quand est ce que le gouvernement va noliser des vols?»

— Alexis Brunelle-Duceppe, député bloquiste de Lac-Saint-Jean, à la Chambre des communes le 24 mars.