le Jeudi 26 mai 2022
le Mardi 29 mars 2022 0:33 Politique

À la recherche d’un meilleur partage des responsabilités pour le Château Harry Oakes

Le Château Harry Oakes à Kirkland Lake — Photo : Archives
Le Château Harry Oakes à Kirkland Lake
Photo : Archives
Kirkland Lake — La Ville de Kirkland Lake et la Fiducie du patrimoine ontarien semblent plus près d’une entente en ce qui concerne l’entretien et les rénovations du Château Harry Oakes. L’édifice quasi centenaire pourrait devenir une responsabilité partagée entre les contribuables de la ville et de l’ensemble de la province.

Depuis déjà quelques années, les élus de Kirkland Lake veulent négocier une meilleure entente avec cet organisme qui relève du ministère des Industries du patrimoine, du sport, du tourisme et de la culture.

La fiducie pourrait bien être celle qui veille à ce que les futures dépenses en capital soient faites. La ville demeurait la grande responsable de l’exploitation et de l’entretien quotidien du château.

C’est un pas dans la bonne direction selon le conseiller, Casey Owens. «Ils ne nous ont pas dit non et ils ne nous ont pas claqué la porte, remarque-t-il. Ce qui nous a été présenté à ce moment-ci est que la Fiducie est ouverte à faire des rénovations. Ils vont faire une évaluation sur l’état de l’édifice.»

«La dernière évaluation date de 2004 ou 2005, où ils avaient identifié 1,4 million $ en rénovations [en valeur d’aujourd’hui]. Il doit y avoir une mise à jour là-dessus pour savoir quel est l’état et ce qui doit être fait. À partir de ça, ils vont nous revenir avec un plan de ce qu’ils sont prêts à faire.»

L’évaluation va se faire prochainement, lorsque la neige aura fondu.

Le Château Harry Oakes a été inauguré en 1929. L’édifice a été construit après que la première maison du chercheur d’or devenu multimillionnaire a été détruite par un incendie.