le Vendredi 27 mai 2022
le Mercredi 30 mars 2022 23:52 | mis à jour le 30 mars 2022 23:54 Tapage

Être Franco-Ontarien, c’est quoi ça?

Un drapeau que j’ai fait l’effort de créer pour me souvenir des activités de coloriage que l’on faisait enfants. —  Photo : Pierre Toupin
Un drapeau que j’ai fait l’effort de créer pour me souvenir des activités de coloriage que l’on faisait enfants.
Photo : Pierre Toupin
Les francophones, les Français, les Franco-Manitobains; qu’est-ce qui différencie vraiment ces personnes? Dans les écoles de Sudbury, ils disent être fiers d’être Franco-Ontariens. Parfait! Par contre, qu’est ce qui définit des Franco-Ténois, Franco-Albertains, ou même les Québécois aux Franco-Ontariens? Partant de ce fait, être Franco-Ontariens c’est avoir l’histoire de résister, être bilingue et justement vivre en Ontario.

Un drapeau que j’ai fait l’effort de créer pour me souvenir des activités de coloriage que l’on faisait enfants.

Photo : Pierre Toupin

Les francophones, les Français, les Franco-Manitobains; qu’est-ce qui différencie vraiment ces personnes? Dans les écoles de Sudbury, ils disent être fiers d’être Franco-Ontariens. Parfait! Par contre, qu’est ce qui définit des Franco-Ténois, Franco-Albertains, ou même les Québécois aux Franco-Ontariens? Partant de ce fait, être Franco-Ontariens c’est avoir l’histoire de résister, être bilingue et justement vivre en Ontario.

En premier lieu, il y a eu plusieurs chicanes causées par le simple fait qu’il y a différents dialectes au Canada; d’un petit débat à une guerre, de blagues à l’assimilation.

Le Haut-Canada et le Bas-Canada ont été créés pour séparer les deux langues au Canada : l’anglais et le français. Toutefois, l’Ontario n’a pas toujours été un espace principalement anglophone. Il faut se rappeler que les Français ont tenté d’assimiler un autre groupe : les Premières Nations. Les Anishinabes, les Cris (Nehiyawak), les Haudenosaunee (Iroquois), les Delawares et les Algonquins… Ils avaient leurs propres façons de communiquer depuis des centaines d’années avant qu’on n’ait forcé notre langue sur eux.

D’abord on pourrait dire qu’on a prédit le futur. Les Franco-Ontariens sont maintenant devenus une minorité et sont réunis avec les peuples autochtones pour se battre afin d’offrir des services, l’éducation et nos traditions à la prochaine génération.

Être Franco-Ontarien c’est se rappeler

Sous ce rapport, parler et écouter en français c’est évidemment une «règle» pour être Franco-Ontarien, sauf ce n’est pas juste le français, c’est plus spécifique. Pour avoir le sens d’être Franco-Ontarien, il faut consommer des médias locaux — des articles dans Le Voyageur —, les chansons d’Annie Brocoli ou même Chuck Labelle.

Si aucune de ses choses ne te vient en tête. Premièrement, où lis-tu cet article?! Deuxièmement, vous n’avez probablement pas vécu votre enfance dans un environnement franco-ontarien. La musique est un outil très utile pour rassembler des membres d’une communauté, écrire, lire et communiquer.

Être Franco-Ontarien c’est créer

Est-ce qu’il fait vivre en Ontario pour être Franco-Ontarien? Y a-t-il quelque chose que tu peux faire pour «être» Franco-Ontarien, même si tu n’es pas présentement en Ontario? Certainement, vous pouvez parler à d’autres personnes en français, appeler des amis et la famille en français et continuer à apprendre.

Être Franco-Ontarien c’est de mettre l’effort

Être Franco-Ontarien, c’est de se rappeler, créer et de mettre l’effort pour créer une province diverse en cultures et futur. Même si tu n’as pas été élevé en Ontario ou que tu viens d’apprendre le français, il y a toujours une communauté prête à vous accepter.

D’autre part, pourquoi pensez-vous que c’est important de garder le français en Ontario?