le Samedi 1 octobre 2022
le Mercredi 30 mars 2022 0:39 Conseil scolaire public du Nord-Est de l'Ontario

Se tailler une place, par l’expérience

L’œuvre de Natalie gravée sur le bois qui deviendra le dos de son banc.  — Photo : Courtoisie
L’œuvre de Natalie gravée sur le bois qui deviendra le dos de son banc.
Photo : Courtoisie
Nipissing Ouest — À l’École secondaire publique Nipissing Ouest (ÉSPNO), les élèves sont très heureux de pouvoir compter sur l’ajout d’une nouvelle pièce d’équipement à la fine pointe de la technologie dans les ateliers de l’école. Il s’agit d’une machine CNC (Computer Numerical Control) qui permet la création de projets industriels en utilisant des commandes numériques par ordinateur.

Cet outil utilisé dans de nombreux établissements de production et de construction permet, entre autres, de faire du design, du découpage, de la sculpture, de la gravure dans plusieurs matières, dont le bois, le métal, le plastique ou la céramique. La précision d’exécution de la machine est impressionnante. 

Depuis quelques semaines, les élèves sont encouragés à utiliser la machine pour réaliser des projets uniques. Que ce soit dans le cadre de la Majeure haute spécialisation (MHS) en construction, dans les cours de PAJO et d’éducation coopérative, la machine CNC permet à l’élève d’acquérir les compétences et les connaissances nécessaires qui pourront servir dans l’industrie de leur choix. 

Cette nouvelle machine, qui est guidée par des programmes informatiques, incite les élèves à développer leurs connaissances, dont celles en mathématiques, puisque le logiciel utilisé pour communiquer les projets à la machine exige une connaissance des axes X, Y et Z. 

En utilisant des connaissances pédagogiques et de la créativité, les élèves élaborent des projets qui demandent la création d’un plan, la mise en œuvre de l’idée tout en faisant la sélection des matériaux et en identifiant les propriétés de la matière à utiliser ou à transformer. 

Malgré que plusieurs étapes de production sont nécessaires pour compléter un projet de production, il s’avère évident que les élèves profitent de chaque moment pour apprendre et être témoins de l’évolution et du résultat final de leur idée initiale. 

Ce qui est d’autant plus intéressant, c’est que la machine est disponible pour tous les élèves de l’ÉSPNO de la 9e à la 12e année qui suivent le cours de technologie de la construction ou technologie du design. En fait, les apprentissages et les connaissances appliqués sont adaptés à tous les niveaux scolaires pour finalement permettre aux élèves de la 11e et 12e années de créer un projet personnel qui démontre la compréhension d’espace et la précision de l’exécution des manœuvres.

Jacob Bazinet utilise le logiciel Masso pour préparer son projet.

Photo : Courtoisie

Natalie Savignac travaille la machine CNC dans son cours de technologie du design.

Photo : Courtoisie

Ce qui est d’autant plus intéressant, c’est que la machine est disponible pour tous les élèves de l’ÉSPNO de la 9e à la 12e année qui suivent le cours de technologie de la construction ou technologie du design. En fait, les apprentissages et les connaissances appliqués sont adaptés à tous les niveaux scolaires pour finalement permettre aux élèves de la 11e et 12e années de créer un projet personnel qui démontre la compréhension d’espace et la précision de l’exécution des manœuvres. 

D’ailleurs, une élève de la 12e année, Natalie Savignac, travaille présentement à la réalisation d’un banc à tiroirs. Avec la machine-outil CNC, elle a pu créer un visuel à partir de son imagination qui est maintenant gravé sur le dossier du banc. Il lui reste encore plusieurs semaines de travail pour le compléter, mais il s’agit d’un excellent exemple de transformation des connaissances des cours académiques dans un domaine de fabrication qui sera utile tout au long de sa vie. 

À l’ÉSPNO, on fait beaucoup de place à l‘innovation qui répond aux besoins et aux intérêts des élèves.