le Dimanche 22 mai 2022
le Mercredi 6 avril 2022 15:06 | mis à jour le 6 avril 2022 15:12 Économie et finances

Bien placée pour croitre

Vue aérienne de New Liskeard, une des communautés de Témiskaming Shores  — Photo : Wikimedia Commons
Vue aérienne de New Liskeard, une des communautés de Témiskaming Shores
Photo : Wikimedia Commons
Témiskaming Shores — «Témiskaming Shores : l’un des secrets les mieux gardés du Nord-Est de l’Ontario», selon une récente étude de l’Institut des politiques du Nord : Sur les rives bordées de possibilités : Un profil économique de Témiskaming Shores. «La ville occupe une position prometteuse pour profiter de la croissance économique future». L’ étude analyse les tendances démographiques, les possibilités d’emplois et la qualité de vie.

Bien qu’il y ait plus de décès que de naissances à Témiskaming Shores, les prévisions démographiques indiquent une tendance à la hausse. La ville profite de jeunes gens qui reviennent ouvrir des entreprises. 

«Vivre dans une grande ville n’était pas aussi vert que ce qu’ils s’attendaient», commente le maire de Témiskaming Shores, Carman Kidd. Des gens d’ailleurs en Ontario viennent s’installer avec leur famille. La population autochtone augmente rapidement. Les immigrants sont aussi de plus en plus présents. 

L’étude identifie le pourcentage significatif de francophones dans la région comme un atout. 

«La richesse de notre mosaïque culturelle avec les anglophones, les francophones et les Autochtones fait que notre communauté offre l’avantage unique de pouvoir recevoir de nouveaux arrivants dans notre région, indépendamment de leur région d’origine. Ils sont bienvenus au Témiskaming», commente la présidente de la Corporation de développement de Témiskaming Shores et adjointe au député John Vanthof, Darlene Bowen.

L’étude de l’Institut des politiques du Nord relève que les Autochtones et les immigrants ont un niveau de scolarité plus élevé que la population en général : 28% des immigrants détiennent un diplôme universitaire et 14 % des Autochtones une formation collégiale. Témiskaming Shores est donc bien placé pour avoir accès à un bassin d’employés pour assurer sa croissance économique.

Pour ce qui est de l’activité économique, la région de Témiskaming Shores a les meilleurs taux de toutes les villes du Nord-est de l’Ontario et du Canada. Le taux d’emploi est élevé et même si le chômage est légèrement supérieur à celui de l’Ontario, il est plus faible qu’ailleurs dans le Nord-Est.

Témiskaming Shores se démarque également avec le plus bas niveau de dépendance économique de sa population. Le taux de dépendance est déterminé par le nombre de personnes qui reçoivent de l’argent d’une autre façon qu’un salaire. Ce sont les prestataires d’aide gouvernementale. Il y a moins de ces résidents à Témiskaming Shores que dans les autres régions du Nord-Est.

Dix entreprises ont fermé dans la région depuis 2 ans. L’étude identifie la COVID comme une cause probable. Par contre, 80 % des entreprises sondées admettent avoir subi des pertes à cause de la pandémie, mais être en mesure de tenir le coup.

«La location de la ville de Témiskaming Shores fait qu’elle est un centre régional de services pour la région. Les banques, les services professionnels, les services de santé, les commerces au détail, les fournisseurs pour la ferme, entre autres, rejoignent les résidents du Nord-Ouest québécois et du Nord-Est ontarien», explique Carman Kidd.

Témiskaming Shores profite d’une excellente qualité de vie et d’un cout de la vie plus bas. Le prix de l’immobilier augmente, mais moins rapidement qu’ailleurs. Les permis de construire des résidences se maintiennent par rapport à l’an dernier.

Darlene Bowen ajoute : «Parce que Témiskaming Shores et les environs bénéficient d’un taux élevé d’emploi et d’un cout de la vie plus faible que d’autres communautés comparables à travers de l’Ontario, on est en mesure d’attirer de jeunes gens à revenir à la maison, des familles à s’installer et des entreprises à venir explorer les possibilités entrepreneuriales de notre région».

«Avec la foresterie, les mines et l’agriculture comme base, le secteur des services a toujours été prospère. Si l’activité forestière baisse à cause des tarifs américains, les chances sont que le prix de l’or et des autres métaux précieux va compenser. L’agriculture au Témiskaming est en croissance; plus d’acres sont défrichées et tuilées chaque année, dit Carman Kidd. Nos fermes laitières et de grandes cultures sont les plus modernes de la province. Les entreprises en foresterie et les minières réinvestissent dans leurs installations. La fibre optique est presque partout en ville pour quiconque veut faire du télétravail ou suivre des cours.»

«Avec l’arrivée de travailleurs et de nouveaux résidents dans la région, Témiskaming Shores a un bel avenir et nous continuerons à améliorer les attractions et les services. Les gens en viennent à se rendre compte que Témiskaming Shores est l’un des bons endroits de l’Ontario où il fait bon vivre et élever une famille», ajoute le maire.

«L’étude de l’Institut des politiques du Nord est importante pour nous parce que la planification stratégique pour Témiskaming Shores dépend de données significatives et fiables pour faire avancer la communauté», conclut Darlene Bowen. 

«Plus que jamais, les données sont importantes pour la reprise et la croissance», ajoute le responsable du développement économique à la ville, James Franks.