le Samedi 28 mai 2022
le Jeudi 7 avril 2022 22:30 | mis à jour le 7 avril 2022 22:31 Tapage

Les Gens du Nord : 25 ans d’amitié et de musique folklorique

Logo des Gens du Nord.  — Photo : Courtoisie
Logo des Gens du Nord.
Photo : Courtoisie
Le groupe de musique folklorique Les Gens du Nord vient de chanter au carnaval de Timmins le 19 février. Ce groupe célèbre son 25e anniversaire de collaboration.

Les Gens du Nord.

Photo : Mélodie Brais

Le groupe de musique folklorique Les Gens du Nord vient de chanter au carnaval de Timmins le 19 février. Ce groupe célèbre son 25e anniversaire de collaboration.

Les origines des Gens du Nord remontent en 1997, où les quatre enseignants Michel Pagé de North Bay, Serge Levac de Cache Bay, Alain Legrand de Hanmer et Marcel Morin de Chapleau se sont réunis dans le contexte du carnaval à l’École secondaire catholique Algonquin. Les animateurs culturels de l’école ont demandé aux quatre hommes de bien vouloir chanter deux ou trois chansons. «On n’avait jamais chanté ensemble», raconte Serge Levac Levac lors d’un entretien téléphonique. Ils ont pratiqué dans un local et ont créé de la belle harmonie.

Après quelques spectacles, le groupe chante pour une célébration des Montfortains, à North Bay. Au début du spectacle, les garçons se présentent et partagent d’où ils viennent. Un des membres s’adresse à la foule : «On n’a pas de nom, auriez-vous un nom à nous donner?» C’est quelqu’un de la foule qui a suggéré les Gens du Nord, car ils viennent tous d’une différente partie du Nord!

En 2009, les Gens du Nord sont invités à chanter au Collège Canadore de North Bay. Puisque certains membres ne peuvent y assister, ils tentent de combler certaines absences au lieu d’annuler. Chacun a donc demandé à sa femme de venir chanter. Elles ont toutes accepté! Ils se sont vite rendu compte qu’il était plus agréable de chanter en couple. De plus, l’harmonie de ces voix est encore plus mélodieuse! Le groupe qui au départ n’avait que quatre membres s’est agrandi à sept artistes.

La famille de Mélodie Brais regarde le spectacle du jour de l’An des Gens du Nord.

Photo : Mélodie Brais

Les Gens du Nord jouent de la musique folklorique et des chansons à répondre avec plusieurs instruments, tels que la guitare, l’accordéon, les maracas, la mandarine et, bien sûr, les voix.

Pendant la pandémie, ils n’ont pas fait de pause dans leurs performances. Ils ont préenregistré un spectacle dans la grange de Liette et Serge Levac en 2021.

Lors de leur spectacle, les membres espèrent transmettre un message important à leurs spectateurs. D’abord, ils s’assurent d’annoncer qu’ils ne sont pas des professionnels de la musique, qu’ils sont simplement des amis.es qui s’amusent ensemble. «On souhaite transmettre la joie de vivre par l’entremise de la musique. On chante avec cœur, en espérant que les gens à la maison aient autant de plaisir que nous avons sur scène», explique Liette Levac. Aussi, c’est une occasion parfaite pour permettre aux personnes plus âgées d’entendre les chansons traditionnelles de leur jeune temps.

Le 1er janvier 2022, ils ont fait un spectacle en direct d’une salle pour Café Héritage de Rayside-Balfour. Selon les Gens du Nord, il était difficile de faire un spectacle virtuel, car ils ne pouvaient pas voir les réactions des spectateurs. «Pendant notre spectacle, on devait s’imaginer une foule dans notre tête», racontent les Levac.

Le groupe s’inspire de plusieurs artistes, comme La Bottine souriante, les Charbonniers de l’enfer et La Volée de Castor. Même les membres de la famille sont inspirants. « Ma tante Rachel », qui est la tante de Serge Levac et de Danielle Pagé, les inspire beaucoup. Partout où elle allait, «elle avait toujours sa guitare accrochée autour du cou. Elle partait le party, elle connaissait plein de chansons. À travers elle, et d’autres membres de la famille, on a appris à jouer la guitare et d’autres instruments», se rappelle M. Levac.

Bref, c’est grâce à la famille, aux groupes musicaux folkloriques et à l’amitié que Les Gens du Nord sont sur les scènes d’aujourd’hui. Il faut souhaiter qu’ils puissent offrir un méga spectacle dans 25 ans, en incorporant cette fois-ci, leur propre création, une chanson originale à leur image.