le Lundi 15 août 2022
le Vendredi 8 avril 2022 15:03 Sports

Une expérience précieuse au match des espoirs

David Goyette — Photo : Éric Boutilier
David Goyette
Photo : Éric Boutilier
Sudbury — L’attaquant des Wolves de Sudbury, David Goyette, a fait partie d’un petit groupe de joueurs qui ont participé au Match des meilleurs espoirs de la Ligue canadienne de hockey (LCH). Il a été retenu par l’équipe Rouge pour un affrontement entre plusieurs athlètes vedettes de la Ligue de hockey de l’Ontario (OHL), la Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ) et la Ligue de hockey de l’Ouest (WHL) le 23 mars à Kitchener.

La nouvelle recru se démarque dans sa première année au junior majeur. En 58 matchs, David a compté 28 buts et obtenu 35 passes avec les Wolves.

«C’était le fun de pouvoir faire partie de cette game-là et de rencontrer les 40 meilleurs joueurs de LCH. C’était le fun de pouvoir me comparer un peu aussi, de voir que je suis capable d’être un des meilleurs à ce niveau-là et de voir leur progression durant l’année», dit-il. 

Le natif de Hawkesbury a tiré le maximum de l’occasion de se mesurer aux autres joueurs du même calibre et de faire bonne impression devant les dépisteurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) présents au Memorial Auditorium.

«C’est sûr que, déjà, quand je suis revenu de ma pratique, j’avais beaucoup plus de confiance. Tu joues avec plus de confiance et tu es plus dominant.»

David Goyette

Photo : Éric Boutilier

«Ça montre juste que tu es capable d’être l’un des meilleurs joueurs sur ton équipe et d’être le go-to-guy. Quand tu vas dans une expérience de même, t’en prends le plus possible et tu essaies de ramener ça dans ton équipe de l’OHL.»

Les Wolves se retrouvent dans une lutte extrêmement serrée pour la huitième et dernière place des séries éliminatoires. David et ses coéquipiers vont devoir tout faire pour devancer leurs adversaires de l’association de l’est.

«C’est sûr qu’on essaie encore de faire les séries. On n’abandonnera jamais», jure-t-il. «Personnellement, je veux avoir une grosse fin de saison pour continuer à monter dans les chartes des équipes, de faire un gros splash et de finir fort.»

«On est une jeune équipe. J’essaie de capitaliser sur les opportunités que j’ai. Je suis sur la première ligne en avantage numérique et j’ai du [temps en infériorité numérique] aussi.»

Les Wolves n’ont qu’une poignée de matchs encore à disputer, dont trois contre les Greyhounds de Sault-Ste-Marie les 8, 9 et 13 avril et un contre le Battalion de North Bay le 15 avril.

David Goyette

Photo : Éric Boutilier