le Samedi 28 mai 2022
le Jeudi 14 avril 2022 14:03 | mis à jour le 14 avril 2022 14:07 Arts et culture

Plein feux sur Bérini et Vaillancourt

Minutes de vie de Laurent Vaillancourt (2013). Ce sont 60 objets du quotidien précieusement conservés. Il s’agit de l’une des cinq œuvres d’artistes franco-ontariens présentés au comité d’Acquisition de l’AGO. — Photo : Andréanne Joly
Minutes de vie de Laurent Vaillancourt (2013). Ce sont 60 objets du quotidien précieusement conservés. Il s’agit de l’une des cinq œuvres d’artistes franco-ontariens présentés au comité d’Acquisition de l’AGO.
Photo : Andréanne Joly
Ontario — Le Bureau des regroupements des artistes visuels de l’Ontario (BRAVO) a profité de son Symposium sur les neurosciences de l’art et de la créativité pour attirer l’attention sur les artistes Clément Bérini de Timmins et Laurent Vaillancourt de Hearst la semaine dernière à Toronto.

«BRAVO s’est fixé comme objectif de faire entrer un artiste franco-ontarien dans la collection permanente de l’AGO», a présenté le directeur de BRAVO, Yves Larocque, lors d’une soirée tenue le 4 avril. «On est rendus là. On a fait beaucoup de chemin en Ontario français.»

Le BRAVO a fait vérifier par des membres du personnel de la Art Gallery of Ontario (AGO) si des Franco-Ontariens se trouvaient dans la collection permanente; rien n’a été trouvé. Un catalogue a été présenté au comité d’acquisition de l’AGO pendant la semaine.

Lors d’une soirée, le 4 avril, le BRAVO a montré au grand public les œuvres de «cinq piliers de l’Ontario français». Du Nord, Clément Bérini de Timmins (Sans titre, c. 1988-1990, huile sur toile) et Laurent Vaillancourt de Hearst (Minutes de vie, 60 objets, 2012). Du Sud, Paul Walty, Geneviève Thauvette et Samuel Choisy.

Le Bureau prévoit poursuivre ce travail de représentation et préparer un nouveau catalogue d’œuvres à l’intention des musées d’arts et des galeries publiques de l’Ontario en 2023 ou en 2024.

Confluences, paru en 2021 chez BRAVO, a fait l’objet d’un lancement en personne à l’Alliance française de Toronto le 4 avril. Des 78 artistes présentés dans le recueil, une vingtaine sont du Nord ontarien.

78 artistes rassemblés

À l’occasion du symposium, le BRAVO a lancé deux livres.

Confluences. Six expositions de l’Ontario francophone, signé Marion Bordier, paru en septembre 2021, qui présente 78 artistes visuels de l’Ontario français, dont une vingtaine qui proviennent du Nord ou y habitant. Nommons les Sylvia Antinozzi, Marc Charbonneau, Normand Fortin, Colette Jacques, Luce Marquis, Isabelle Michaud, Luc Robert, Solange Vaillancourt, Alix et Artina Voz.

Laurent L. Vaillancourt. À la confluence de l’art conceptuel et d’un nouvel Ontario a aussi été lancé en présentiel, même s’il est disponible depuis septembre 2019. Il s’agit de la thèse de maitrise de Gabrielle-Louise Noël, vulgarisée et augmentée par Yves M. Larocque, historien de l’art. 

«C’est une étudiante de l’Université York qui a travaillé un été à la Galerie du Nouvel-Ontario (GNO) et qui s’est intéressée à Cent bornes», expliquait Laurent Vaillancourt, la semaine dernière. Cette œuvre a été réalisée de concert avec l’auteur Michel Ouellette et a donné un livre d’artiste (Prise de parole, 1995) et une exposition à la GNO. Dans le cadre de son étude, Gabrielle-Louise Noël s’est intéressée à d’autres œuvres du corpus de l’artiste hearstéen, notamment Macramé (1980), Sphère – Tournée mondiale de l’Ontario (2002) et Minutes de vie (2013). 

L’un des globes de la tournée Sphères de 2002, créé par Laurent Vaillancourt à London. À l’arrière-plan, on devine l’œuvre de Bérini que BRAVO souhaiterait voir à l’AGO.

Photo : Andréanne Joly