le Lundi 15 août 2022
le Mercredi 20 avril 2022 11:02 Éditorial

Enfin, une Place des Arts (et des masques)

La Place des Arts du Grand Sudbury — Photo : Courtoisie
La Place des Arts du Grand Sudbury
Photo : Courtoisie
Éditorial — Les 29 et 30 avril, notre Place des Arts ouvrira officiellement ses portes. Tout un chemin parcouru pour enfin avoir un endroit qui nous ressemble et nous rassemble. Le tout débutera le vendredi 29 par une cérémonie de remerciements aux instances gouvernementales et aux donateurs qui ont financé le projet ou qui en ont favorisé la réalisation. Ce sera ensuite des portes ouvertes les 29 et 30 avril. Comme on dit, «y va y’avoir du monde à messe».

Si l’on attend beaucoup de gens lors de ces portes ouvertes, c’est bien sûr parce que la Place des Arts a suscité un engagement incomparable dans l’histoire de la communauté francophone de Sudbury et de la province. On parle de quelque 700 donateurs qui ont financé 4 des 30 millions $ que coute l’édifice ainsi que de 12 000 heures de bénévolat par année. 

Cet engagement communautaire pour un projet artistique est une première à Sudbury. Au fil des ans, tous nos organismes culturels ont bien sûr réussi à obtenir l’appui de leurs membres et de la communauté pour leurs initiatives, mais c’était surtout pour des projets individuels. Ce qui démarque la Place des Arts, c’est la collaboration qui prouve encore une fois que quand on travaille ensemble, on réussit. C’est une leçon que d’autres secteurs de notre communauté — les affaires, l’éducation, les sports — auraient intérêt à émuler. 

L’idée d’un centre des arts a vu le jour lors des états généraux de la communauté francophone en 2007. En 2010, les organismes culturels fondateurs, le Carrefour francophone, le Théâtre du Nouvel-Ontario (TNO), les Éditions Prise de parole, La Nuit sur l’étang, la Galerie du Nouvel-Ontario, le Salon du livre du Grand Sudbury et le Centre franco-ontarien de folklore prennent la décision d’aller de l’avant avec ce projet. Ce sera toute une «ride».

Après une première campagne de financement auprès des gouvernements, on ouvre finalement le chantier en 2018. Y auront travaillé 48 entrepreneurs, dont 24 de Sudbury. À l’époque, on prévoyait ouvrir les portes à la fin 2020, début 2021. Mais c’était avant la COVID. Ce contretemps occasionnera un retard d’un peu plus d’un an et, fait presque extraordinaire de nos jours, on réussira à s’en tenir au budget original à quelques milliers de dollars près.

La meilleure partie c’est que la Place des Arts commencera bientôt à nous offrir des spectacles. Le TNO prévoit déjà quatre pièces, la Slague a déjà annoncé cinq spectacles et d’autres à venir, le Salon du livre s’y tiendra du 5 au 8 mai et La Nuit émergente y présentera sa série habituelle de prestations musicales le 21 mai. Que du plaisir et ce n’est qu’un début. Visitez maplacedesarts.ca pour de plus amples renseignements.

Garder l’œil ouvert et le masque autour des oreilles

Parlant de la COVID, malgré ce que les gouvernements qui vont en élection essaient de nous faire croire, la pandémie n’est pas terminée. Après deux ans, personne au Voyageur et au Loup FM n’avait attrapé la COVID. On touchait du bois. Tout à changé après que quelques membres de l’équipe aient participé à un évènement public où peu de gens portaient le masque — c’était après la levée de l’obligation. Nous venons de traverser deux semaines assez difficiles et ce n’est pas terminé pour tout le monde. La «maladie» — comme dit ma petite fille — connait présentement une recrudescence partout dans le monde et le Nord n’y fait pas exception. C’est un rappel de l’importance de se protéger les uns les autres et de continuer à porter autant que possible nos masques. Restez prudents.