le Samedi 28 mai 2022
le Vendredi 22 avril 2022 17:09 Éducation

Laurentienne : Promesse de collaborer pour rectifier les faits

Sudbury — Le président du conseil des gouverneurs de l’Université Laurentienne est revenu brièvement sur le rapport préliminaire de la vérificatrice générale pendant la réunion du 22 avril. Il a surtout confirmé qu’il y aurait davantage de discussion entre les deux entités pour que les faits soient juste dans le rapport final.

Le président, Jeff Bangs, n’a pas entièrement nié les conclusions du rapport de la vérificatrice générale Bonnie Lysyk. Il contient des choses «que nous n’avons pas aimé lire», dit-il, mais aussi «quelques faits qui ont besoin d’être corrigés». Il reprend la position du recteur et vice-chancelier, Robert Haché, insistant que l’administration avait cherché à éviter de recourir à la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC) et l’avait fait en dernier recours.

Pour cette raison, il affirme que la collaboration entre le bureau de la vérificatrice, le conseil des gouverneurs et l’administration sera plus grande pour que l’agent du gouvernement ait toutes les réponses dont elle a besoin pour que le rapport final soit plus fidèle à la réalité. 

«La Laurentienne, son administration et son conseil renouvelé des gouverneurs reconnaissent et acceptent que, en tant que bénéficiaires de fonds publics, nous sommes pleinement responsables de la gérance et de la gestion prudente de l’Université. Nous continuerons de coopérer avec la vérificatrice générale et son équipe pendant la préparation de son rapport final afin qu’il soit aussi exact et complet que possible», déclare Jeff Bangs dans un communiqué envoyé après la réunion.

Le président reconnait que la vérificatrice a dû travailler avec l’information qu’elle avait au moment de faire son rapport. «Notre travail est maintenant de collaborer pleinement avec elle.» Le recteur et vice-chancelier, Robert Haché, a ajouté qu’il y avait un processus de vérification des faits en marche avec le bureau de la vérificatrice générale et que le reste des documents demandés seraient envoyés.

Il rappelle tout de même que le devoir du conseil des gouverneurs et de regarder vers l’avant. «Malgré que nous avons des conversations sur ce qui s’est passé, nous devons regarder vers l’avenir pour sortir de la LACC plus forte.»

Plus tôt pendant la réunion, Jeff Bangs a été confirmé dans son rôle de président, qu’il occupait jusque-là par intérim.

Rapport de la commissaire aux services en français

Robert Haché a parlé brièvement du rapport de la commissaire aux services en français, Kelly Burke, qui a blâmé l’Université et deux ministères pour leur non-respect de la désignation de la Loi sur les services en français de l’Université.

Robert Haché accepte les quatre recommandations concernant l’établissement postsecondaire et reconnait que le processus n’a pas été suivi dans le cas de l’annulation de deux diplômes protégés par la LS F. Une erreur déjà réparée dit-il avec le retour de la Maitrise en activités physiques et la création de la Maitrise ès arts en études relationnelles.

Lors de la réunion, le conseil des gouverneurs a approuvé une hausse de frais de scolarité de 3 % pour les étudiants canadiens provenant d’autres provinces ainsi que des augmentations pour les résidences et le stationnement. 

Rappelons que le gouvernement a gelé les frais de scolarité pour les étudiants ontariens pour une autre année.