le Samedi 28 mai 2022
le Mercredi 27 avril 2022 16:09 Éducation

Prix Idéllo 2021 pour un enseignant de l’École Ste-Marie

Stéfane Noël de Tilly — Photo : Courtoisie
Stéfane Noël de Tilly
Photo : Courtoisie
Azilda — Un enseignant de l’École Ste-Marie d’Azilda fait partie des éducateurs honorés par les Prix Idéllo 2021 du Groupe Média TFO. Stéfane Noël de Tilly dit mettre les intérêts de ses élèves au centre des activités et de discussions qu’il a avec eux.

Stéfane Noël de Tilly

Photo : Courtoisie

«Une classe pour moi, c’est un chaos contrôlé. C’est-à-dire qu’on peut s’amuser autant qu’on veut dans une salle de classe», lance-t-il. Il donne l’exemple de la musique qu’il utilise pour donner l’opportunité aux élèves de s’exprimer. Il a d’ailleurs la chance d’avoir un piano dans sa classe de 7e année à l’École Ste-Marie.

Il mène aussi plusieurs discussions constructives dans la salle de classe. «Je crois beaucoup aux débats. Mais il faut qu’ils aient des preuves à ce qu’ils disent. Donc, c’est des bonnes discussions. Si tu as une opinion, dis-moi pourquoi elle est importante pour toi et tu dois avoir des preuves pourquoi c’est bon pour toi et pourquoi ce serait bon pour les autres.»

Ce qu’il considère comme l’une de ses forces — et une force d’autres enseignants de son école, ajoute-t-il — c’est l’inclusion des intérêts des élèves dans des projets scolaires. «Par exemple, j’en ai deux qui font de l’équitation. Alors je pousse beaucoup l’équitation cette année chaque fois qu’elles font des projets. Si on peut inclure quelque chose de personnel dans les projets, c’est un atout pour les élèves.»

Stéfane Noël de Tilly prépare même parfois des crêpes pour ses élèves.

Photo : Courtoisie

S’ajoute à tout cela un parlement de classe — en plus du parlement de l’école — un club de cartes de fête, un club de SMath, la radio étudiante et un club d’échecs. «Mes élèves gèrent beaucoup d’activités.»

«Stéfane est reconnu pour son énergie, sa passion et ses idées créatives ainsi que sa capacité de motiver ses élèves à apprendre et d’inspirer ses collègues à se surpasser», déclare la directrice de l’école Ste-Marie,  Mme Marie-Soleil Beites, dans un communiqué.

Il croit que d’offrir autant de temps et d’espace aux intérêts de ses élèves crée une classe d’élèves heureux. «Je suis très fier d’être capable de dire que l’assiduité de mes élèves [est bonne], parce qu’ils sont contents de venir en salle de classe.» 

Puisqu’il considère que ses élèves sont plus importants que lui, il n’a pas l’habitude d’avoir de l’attention. Alors recevoir un prix le sort un peu de sa zone de confort. Il est tout de même «content et ému» de recevoir le Prix Idéllo. 

Le Franco-Ontarien originaire de Sudbury est passé par l’École St-Louis-de-Gonzague, le Collège Notre-Dame et l’Université Laurentienne. Il a demeuré quelques années à Ottawa, mais est revenu dans la région lorsque sa femme est entrée à l’École de médecine du Nord de l’Ontario. Il est enseignant dans le Nord de l’Ontario depuis 15 ans. Des élèves de Blind River, Elliot Lake, Espanola, Warren et Noëlville ont aussi eu la chance de l’avoir.La classe de 7e année de Stéfane Noël de Tilly.

La classe de 7e année de Stéfane Noël de Tilly.

Photo : Courtoisie