le Mercredi 17 août 2022
le Jeudi 5 mai 2022 23:20 Tapage

La guerre des tuques

Trois élèves de la 12e année participent à la chasse au trésor alors qu’ils doivent retrouver des objets d’hiver dans les sentiers proches de l’école. Deux de ces élèves portent une tuque qui correspond à la couleur de leur clan. — Photo : Mackenzie Blais
Trois élèves de la 12e année participent à la chasse au trésor alors qu’ils doivent retrouver des objets d’hiver dans les sentiers proches de l’école. Deux de ces élèves portent une tuque qui correspond à la couleur de leur clan.
Photo : Mackenzie Blais
Pendant la semaine du 7 mars, la communauté scolaire de l’École secondaire publique Nipissing Ouest (ÉSPNO) vivait des activités hivernales organisées pour tous les élèves, dont «La guerre des tuques».

Pendant la semaine du 7 mars, la communauté scolaire de l’École secondaire publique Nipissing Ouest (ÉSPNO) vivait des activités hivernales organisées pour tous les élèves, dont «La guerre des tuques».

Pendant la pandémie, une enseignante de l’école, Jo-Anne Bazinet, cherchait à améliorer l’esprit d’école et à couper la routine des classes. Elle raconte que «pour les membres du personnel, une partie de la solution s’est trouvée dans l’organisation d’une semaine d’activités sous forme de compétitions amicales ayant pour thème “La guerre des tuques”! L’activité a été un grand succès l’année dernière et les élèves anticipaient à nouveau cette année l’évènement de La guerre des tuques. Alors, nous avons décidé, comme équipe, que nous allions en faire une activité annuelle et que l’évènement se déroulerait durant la semaine qui précède le congé de mars».

Le but de La guerre des tuques est de relever le moral des élèves pendant la pandémie. De plus, cette activité donne la chance aux élèves d’afficher les couleurs de l’école, car chaque élève était jumelé à un clan, soit le bleu, le turquoise, le blanc ou le gris.

Le déroulement était simple : les élèves ont été divisés par année scolaire et ils participaient à une station pendant environ 90 minutes par jour. Dans chaque station, il y avait deux activités auxquelles ils pouvaient participer.

Par exemple, une chasse au trésor, le volleyball, une randonnée en raquettes, les fers à cheval, les jeux de société ou les Jeux olympiques. Il avait une activité pour tout le monde, les élèves et le personnel.

Les élèves avaient hâte de retourner à l’école le lendemain pour participer à La guerre des tuques. L’élève de la 12e année, Natalie Savignac, dit : «J’ai très apprécié l’activité de La guerre des tuques. C’était une semaine remplie de plaisir. Aussi, j’ai aimé comment la semaine tombe juste avant les vacances de mars et de voir comment nous avons un bel esprit d’école.»