le Mercredi 28 septembre 2022
le Samedi 7 mai 2022 0:21 Arts et culture

Fureur en feuille

Séjour à Belle-Côte — Image : Capture d'écran
Séjour à Belle-Côte
Image : Capture d'écran
Critique — Rose Després est une poétesse de l’Acadie qui a reçu le prix Antonine Maillet/Acadie Vie pour le recueil «La vie prodigieuse» (Éditions Perce-Neige, 2000) et le prix Éloizes pour «Si longtemps déjà» (Éditions Prise de parole, 2009). Cette même maison d’édition vient de faire paraitre son dernier recueil, «Séjour à Belle-Côte».

Séjour à Belle-Côte est une critique du monde actuel, tant à l’échelle élitiste que planétaire. La poète expose de nombreuses injustices tout en se montrant solidaire de ceux qui s’en voient désavantagés. 

Certains poèmes vont même jusqu’à critiquer la figure papale : «des enquêteurs/réinventent le quotidien/à coups de nouveaux pénitenciers/à coups de sarcasme/et sa grisonnante disgrâce/ses rituels interminables/bricolés de néfastes réprimandes/par les critiques et les juges/triomphants/infaillibles//como el papa?//la dégoulinante bavure des cheftains/(une vaticante-vacante-ventouse)/encore avachisseur des trônes défectueux » (p.37). 

Tout est matière à être critiqué dans ce recueil. 

Sans pour autant avoir une thématique sur l’identité acadienne, ce recueil est dédicacé, de même que certains poèmes, à de grandes personnalités littéraires de l’Acadie, dont entre autres Régis Brun, Christian Brun, Raymond Leblanc et Christiane St-Pierre.

Le chiac y fait son apparition ici et là dans quelques poèmes, rappelant la région d’appartenance de l’autrice. Ce patois est discret et n’est pas présent en surabondance, ce qui rend le texte plus facile à comprendre pour tout lecteur qui n’est pas familier avec les «acadianismes». Par exemple : «ici/dans le mashcoui et le sable/la mouvance résonne sur la plage diamantée» (p. 52). Ça n’alourdit pas le propos, ça l’embellit. 

Séjour à Belle-Côte démontre la fureur de dire caractéristique de la plume de Rose Després, une fureur qui se retrouve sur chaque page. Ce recueil n’est pas volumineux, mais les propos véhiculés ont leur pesant d’or. 

Ne manquez rien de ce que nous publions sur le site.

Le Voyageur offre une vue d’ensemble de la francophonie et de la vie dans le Nord-Est de l’Ontario.