le Mercredi 29 juin 2022
le Mercredi 18 mai 2022 10:56 | mis à jour le 18 mai 2022 10:58 Éditorial

Des promesses, des promesses

  Photos : Captures d’écran du débat à North Bay
Photos : Captures d’écran du débat à North Bay
Éditorial — La campagne électorale ontarienne bat son plein depuis déjà deux semaines et les partis politiques ont commencé à nous promettre toutes sortes de choses pour obtenir nos votes.

C’est de bonne guerre et c’est ainsi lors de chaque élection. L’histoire nous indique que, quel que soit le parti élu, il est possible qu’il oublie certaines de ses promesses, mais il est quand même important de bien comprendre les ambitions de tous les partis afin de faire le bon choix. Voici donc un court résumé des promesses électorales. 

Conservateurs

Les conservateurs n’ont pour l’instant pas publié de plateforme électorale, mais, dans les derniers mois, le premier ministre Doug Ford et ses ministres ont fait plusieurs promesses lors d’annonces de financement pour divers projets. 

En santé, le gouvernement Ford a déjà indiqué qu’il dépenserait 40 milliards $ sur dix ans afin d’embaucher plus de personnel et d’améliorer les infrastructures en santé. D’intérêt particulier pour le nord, les conservateurs promettent de subventionner les études en santé pour les étudiant(e)s qui s’engagent à travailler dans des régions mal desservies.

En économie et transport, les conservateurs ont promis de rétablir le train Ontario Northland et de donner un crédit d’impôt à ceux dont le revenu est inférieur à 50 000 $. Ils ont aussi réduit les taxes sur le carburant. En environnement le parti a annoncé des financements importants pour la fabrication de voitures électriques, mais n’a pas rétabli la subvention à l’achat qu’il a annulé il y a 4 ans.

Néodémocrates

En santé, les néodémocrates ont favorisé les soins en santé mentale en y affectant quelque 630 millions $ et en réduisant les temps d’attente pour les enfants. Le NPD promet aussi d’embaucher 30  000 infirmiers.ères et d’accélérer l’accréditation de 15 000 infirmiers.ères formés.es à l’étranger. Le parti promet plus de travailleurs en soins à domicile et d’augmenter leur salaire.

En économie, le NPD gèlerait les taux d’imposition pendant 4 ans pour les familles faisant moins de 200 000 $ par année et augmenterait de 1 % le taux d’impôt pour celles qui font plus de 220 000 $ et de 2 % pour celles qui font plus de 300 000 $. Le parti promet aussi d’augmenter le salaire minimum de 1 $ par année pendant son mandat. En transport, les néodémocrates promettent eux aussi de restaurer le train Ontario Northland, d’annuler la construction de l’autoroute 413 au nord de Toronto et d’imposer une surtaxe de 5 à 7 % sur les voitures de plus de 90 000 $. 

Libéraux

En santé, les Libéraux promettent d’embaucher 100 000 infirmiers.ères, médecins et autres professionnels de la santé et promettent d’augmenter les salaires dans ce secteur et, comme les conservateurs, de payer les études de ceux qui iront travailler dans les régions rurales. Ils veulent aussi que tous les Ontariens aient accès à un médecin de famille. Le parti promet aussi d’étendre les services en santé mentale en formant 3 000 spécialistes.

En économie, le parti libéral veut augmenter le salaire minimum à 16 $ et donner 10 jours de congés de maladie payés à tous les travailleurs en instaurant une surtaxe de 1 % sur les sociétés ayant des profits annuels de plus de 1 milliard $ et de 2 % sur les individus faisant plus de 500 000 $ par année. En transport, la grande promesse des Libéraux est la fameuse «Buck-a-Ride», c’est-à-dire 1 $ pour tout trajet en transport public jusqu’en janvier 2024. Ils ramèneraient eux aussi le Ontario Northland, mais annuleraient l’autoroute 413.

Les verts

Le parti vert est celui qui jusqu’à présent fait le moins de promesses. 

En santé, le parti veut que l’assurance maladie, OHIP, défraye les soins de santé mentale et promet d’augmenter le financement de OHIP de 7 à 10 % du budget provincial de la santé. Les verts promettent aussi de réduire le temps d’attente pour les enfants ayant besoin de soins en santé mentale.

En économie, le parti prévoit doubler les paiements d’invalidité. C’est beaucoup plus que ce que promettent les autres partis. En transport, les verts couperaient de moitié les couts du transport en public.

Des promesses, y’en a pour tous les gouts. Pour de plus amples renseignements, vous pouvez visiter les sites web des partis ou cet article du Globe and Mail.