le Mercredi 28 septembre 2022
le Vendredi 20 mai 2022 16:46 | mis à jour le 24 mai 2022 13:02 Politique

Feuilleton de la Colline — Semaine du 16 mai 2022

Le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles sont passés par Ottawa au cours de leur tournée royale de trois jours au Canada, à l’occasion du Jubilé de Platine de la Reine Elizabeth II.  — Photo : Inès Lombardo — Francopresse
Le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles sont passés par Ottawa au cours de leur tournée royale de trois jours au Canada, à l’occasion du Jubilé de Platine de la Reine Elizabeth II.
Photo : Inès Lombardo — Francopresse
Ottawa — Sur la Colline cette semaine : tournée royale du Prince de Galles et de la Duchesse de Cornouailles, annonce du lancement des consultations pour le Plan d’action pour les langues officielles, deux députés libéraux critiquent ouvertement une décision du gouvernement et les conservateurs divisés tant en Alberta qu’à la Chambre des communes.

Mercredi, le commissaire aux langues officielles Raymond Théberge a publié son rapport pour le prochain Plan d’action aux langues officielles 2023-2028. 

Photo : Courtoisie CLO

Plus sur la francophonie

Raymond Théberge dresse un bilan du Plan d’action pour les langues officielles 2018-2023

Mercredi, le commissaire aux langues officielles Raymond Théberge a publié son rapport sur le Plan d’action pour les langues officielles 2018-2023. Une variété de recommandations destinées à la ministre des Langues officielles y figurent, allant du continuum de l’éducation pour les communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) à l’immigration, en passant par les médias des CLOSM. 

Deux jours plus tard, la ministre annonce le début des consultations dans la semaine du 23 mai.

Le commissaire souligne dans son rapport un «retard dans l’octroi des fonds fédéraux» aux institutions et organisations des CLOSM qui en dépendent. Il recommande notamment le «déploiement rapide des initiatives dès le lancement du prochain plan d’action pour les langues officielles afin de minimiser les retards» et un soutien aux organismes des CLOSM. 

Deux députés libéraux du Nouveau-Brunswick sortent contre leur gouvernement 

Les députés libéraux fédéraux Serge Cormier et René Arseneault, tous deux du nord de la province, ont critiqué leur gouvernement qui porte en appel la décision de la juge en chef de la Cour du banc de la Reine du Nouveau-Brunswick. La juge Tracey DeWare a déclaré inconstitutionnel le processus de nomination de la lieutenante-gouverneure unilingue anglophone du Nouveau-Brunswick, Brenda Murphy. 

À lire dans l’Acadie Nouvelle : Cormier et Arseneault déçus de leur propre gouvernement

Début de l’Enquête sur la population de langue officielle minoritaire 

Statistique Canada a lancé cette semaine l’Enquête sur la population de langue officielle en situation minoritaire (EPLOSM)

L’EPLOSM est une enquête basée sur la participation volontaire qui vise à collecter des données auprès de la communauté anglophone du Québec et francophone dans les autres provinces, pour mieux identifier leurs défis et améliorer leurs accès à différents services dans l’une ou l’autre des deux langues officielles minoritaires.

Le formulaire peut être rempli en ligne. 

Les foudres du Bloc aux opposants libéraux du projet de loi 96

Lors de la période de questions de lundi, les députés libéraux québécois ont subi les charges du Bloc québécois pour avoir participé à la manifestation qui a eu lieu le 14 mai contre le projet de loi 96 à Montréal. 

Ce projet de loi, déposé l’an dernier à l’Assemblée nationale du Québec par le ministre provincial de la Langue française Simon Jolin-Barrette, est une réforme de la Charte de la langue française, aussi connue comme la «Loi 101». Les libéraux fédéraux considèrent le projet comme «allant trop loin» dans son affirmation de la langue française au Québec.

Alors que le porte-parole de la francophonie du Bloc québécois, Alain Therrien, a énuméré les noms des libéraux présents à la manifestation, son collègue Luc Trudel a insisté sur le fait que le projet de loi 96 n’était «pas les affaires» du fédéral. 

Sean Fraser veut être le ministre qui augmente l’immigration francophone

Lundi, Sean Fraser s’est présenté devant le Comité permanent des Langues officielles du Sénat, dans le cadre de l’étude du Sénat sur l’immigration francophone en milieu minoritaire. Déjà questionné à ce sujet par le Comité permanent de la Citoyenneté et de l’Immigration de la Chambre des communes, il a assuré qu’il voulait être «le ministre de l’immigration qui [allait] augmenter l’immigration francophone».

De nouveau questionné sur le refus massif de visas pour les étudiants africains francophones qui ont suivi leur cursus dans des établissements francophones canadiens, il a répété que le Volet direct pour les études (VDE) était l’un des outils qu’il avait mis en place pour améliorer leur accès au Canada. Mais seuls le Sénégal et le Maroc sont inclus dans cette entente, alors que les étudiants visés par les refus peuvent provenir d’autres pays du continent africain. 

Tournée royale à Ottawa et troubles chez les conservateurs

Passage du Prince Charles et de la Duchesse Camilla à Ottawa

Le prince Charles et Camilla, duchesse de Cornouailles, ont consacré une journée de visite dans la capitale nationale dans le cadre de leur tournée royale de trois jours au Canada. 

Entre la minute de silence au Monument commémoratif de la Guerre, une dégustation de queues de castor dans le Marché By et une visite dans une école anglophone catholique du quartier Vanier, le couple royal a reçu fleurs et cadeaux. Parmi ces dons, des documents listant les vœux du Chef manitobain JD Anderson Okima pour la réconciliation entre la Couronne et les Premiers peuples. La venue du Chef était imprévue au calendrier, mais le Prince Charles a tout de même accepté les documents .  

À lire aussi : Visite royale à Ottawa : réconciliation, fascination et queue de Castor

Le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles sont passés par Ottawa au cours de leur tournée royale de trois jours au Canada, à l’occasion du Jubilé de Platine de la Reine Elizabeth II.

Passage du Prince Charles et de la Duchesse Camilla à Ottawa

Le prince Charles et Camilla, duchesse de Cornouailles, ont consacré une journée de visite dans la capitale nationale dans le cadre de leur tournée royale de trois jours au Canada. 

Entre la minute de silence au Monument commémoratif de la Guerre, une dégustation de queues de castor dans le Marché By et une visite dans une école anglophone catholique du quartier Vanier, le couple royal a reçu fleurs et cadeaux. Parmi ces dons, des documents listant les vœux du Chef manitobain JD Anderson Okima pour la réconciliation entre la Couronne et les Premiers peuples. La venue du Chef était imprévue au calendrier, mais le Prince Charles a tout de même accepté les documents .  

À lire aussi : Visite royale à Ottawa : réconciliation, fascination et queue de Castor

Remous chez les conservateurs : démissions de Jason Kenney en Alberta et de Ed Fast comme porte-parole des finances au Parlement

Le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, a démissionné de son poste mercredi après avoir obtenu 51,4 % au vote de confiance des membres du Parti conservateur uni. Malgré ce résultat en sa faveur et sa promesse de rester en poste s’il obtenait plus de 50 % des voies, il a préféré se retirer du poste de chef du parti. En attendant, Jason Kenney restera chef du parti jusqu’à la nomination d’un chef intérimaire et qu’une course officielle à la chefferie soit déclenchée.  

Toujours mercredi, toujours chez les conservateurs fédéraux, le porte-parole conservateur responsable des Finances, Ed Fast, a démissionné de son poste au sein du caucus. 

Plus tôt dans la journée, celui qui est aussi codirecteur de la campagne de Jean Charest avait critiqué l’engagement de Pierre Poilievre de congédier le gouverneur de la banque centrale s’il devenait premier ministre. Selon Ed Fast, cette décision pourrait affecter la crédibilité du Parti conservateur. 

Lors du débat des candidats à la chefferie conservatrice la semaine dernière, Pierre Poilievre a déclaré vouloir congédier le gouverneur de la Banque du Canada s’il prenait le pouvoir. 

Citation de la semaine 

«Il y avait tellement de libéraux samedi, à la manifestation contre le projet de loi 96, qu’on se serait cru à leur congrès! […] le party était pogné bien raide. Est-ce que la position du gouvernement fédéral est de partir en guerre contre le projet de loi 96 du Québec et sinon, est-ce que la vice-première ministre va dire à sa belle gang de champions de se mêler de leurs affaires !»

 — Alain Therrien, leadeur du Bloc québécois à la Chambre des communes, le 16 mai — 

Contrairement au Bloc québécois, nous n’attachons pas nos députés à un poteau. Ils ont le droit d’aller manifester pour [soutenir] leur point de vue. 

— Pablo Rodriguez, ministre de Patrimoine canadien, se défend contre les attaques des députés du Bloc québécois, le 16 mai —

Alain Therrien, leadeur parlementaire du Bloc québécois à la Chambre des communes. Pablo Rodriguez, ministre de Patrimoine canadien.

Photo : Courtoisie Chambre des Communes