le Vendredi 2 Décembre 2022
le Vendredi 27 mai 2022 1:15 Société

La générosité qui nourrit

Kelly Langevin remplit des boites à la Banque alimentaire de la Maison d’Amitié. — Photo : Julien Cayouett — Photo : Julien Cayouette
Kelly Langevin remplit des boites à la Banque alimentaire de la Maison d’Amitié. — Photo : Julien Cayouett
Photo : Julien Cayouette
Chelmsford — La Banque alimentaire de la Maison d’amitié de Chelmsford et Azilda sert plus de familles depuis quelque mois. La générosité des donateurs et des bénévoles permet de maintenir les services, mais ils sont à la recherche d’un nouveau directeur depuis le décès soudain de Danny Lowes, en mars.

«Depuis l’automne dernier, les chiffres ont augmenté. Probablement d’un tiers», révèle la trésorière, Kelly Langevin. Ils sont passés de 70 boites chaque vendredi avant la pandémie à 110 aujourd’hui. «Les appels que je reçois dernièrement sont des gens qui ont perdu leur emploi, ou qui n’ont plus le financement du gouvernement.» 

La valeur des boites est d’environ 40 $, 75 $ pour les plus grosses. Puisqu’une bonne partie des dons qu’ils reçoivent sont en nourriture — comme ce que les épiceries ne peuvent plus vendre mais qui est encore comestible —, la montée des prix les affectent moins. 

Ils reçoivent quand même des dons monétaires à travers des campagnes locales et des billets de loterie Nevada. La majeure partie par contre provient de la Banque alimentaire de Sudbury, qui redistribue l’argent qu’elle reçoit des gouvernements aux autres banques alimentaires dédiées aux quartiers.

Des nouvelles sources de dons ont aussi fait leur apparition au fil du temps. «Nous voyons quelque chose maintenant qu’on ne voyait pas il y a 20 ans. Au lieu de s’échanger des cadeaux entre collègues de travail, ils ramassent l’équivalent de dons en argent et le donnent aux banques alimentaires», explique Mme Langevin.

Les pâtisseries reçues des épiceries sont congelées jusqu’au vendredi. Elles ne sont pas incluses dans les boites, les clients peuvent simplement ramasser ce qu’ils veulent en plus de leur boite.

Photo : Julien Cayouette

La petite histoire

Roger Gaudreau a ouvert cette banque alimentaire dans sa maison d’Azilda au milieu des années 1980 après avoir reçu des pommes de terre d’un producteur local. Ses services ont lentement grandis. Elle a déménagé au Club 50 dans les années 1990 et au site actuel, l’église St. Alexander, en 2006.

La Banque alimentaire est habituellement gérée par une directeur bénévole. Celui-ci garde le camion de l’organisme. Kelly Langevin et son époux Pierre ont pris le relai depuis le décès de M. Lowes, mais cherchent quelqu’un pour le remplacer.

«Nous avons remarqué que depuis que nous avons le camion, plus de gens savent maintenant que nous existons», raconte Kelly Langevin, un avantage aussi bien pour les donateurs que les clients.

La Banque alimentaire dessert Azilda et Chelmsford. Pour faire une demande de boite de nourriture, composez le 705-855-4848. Veuillez cependant presque noter qu’elle sera fermée pendant juillet et aout.

Une partie de l’entrepot de la Banque alimentaire de la Maison d’Amitié.

Photo : Julien Cayouette