le Lundi 27 juin 2022
le Mercredi 15 juin 2022 14:28 Arts et culture

Le retour de la plus grosse St-Jean en Ontario

La St-Jean de Kapuskasing en 2019. — Photo : Archives
La St-Jean de Kapuskasing en 2019.
Photo : Archives
Kapuskasing — Après la St-Jean de 2019, le comité organisateur de la fête à Kapuskasing avait signalé que le changement de garde pourrait signifier que les prochaines St-Jean seraient peut-être plus modestes. La pandémie leur a donné raison — de force —, mais ce sont aussi un peu les incertitudes provoquées par la pandémie qui fait que les festivités retrouveront leur taille d’autrefois en 2022.

Pour le directeur du Centre régional de loisir culturel et membre du comité, Dènick Dorval, les gens ont besoin de ce retour en force après deux ans de pandémie et de spectacles virtuels. C’est aussi ce qu’il entend dans la communauté.

«On savait que dès qu’on pouvait revenir en face à face, c’est ce que l’on voulait faire», confirme le président du comité de la St-Jean, Andy Deschamps. 

Plusieurs décisions ont été prises en fonction de l’incertitude causée par la pandémie. Premièrement, l’aréna a été choisi pour sa capacité de 1000 personnes; même s’ils pouvaient la remplir seulement à 50 %, ils pouvaient tenir la fête. Les artistes ont aussi été annoncés plus tardivement.

Mais le comité veut aussi que le Festival de la St-Jean reste une grande célébration de la francophonie. Les organisateurs voulaient présenter à nouveau de grands spectacles ambitieux avec des artistes qui vont attirer l’attention. «C’est un peu un test pour voir si les gens sont encore intéressés à ça. Si on voit que les gens ne sont pas intéressés à ce retour-là, on va modifier et réduire la taille les prochaines fois.»

Le plus gros écran

La nouveauté cette année est la présentation de films en français qui, comme les spectacles, se déroulera dans l’aréna. Les films ne seront pas projetés contre une toile ou un mur. L’équipe assemblera plutôt plusieurs écrans pour en créer un d’environ 360 pouces (50 pieds) de largeur. «Ce sera la plus grosse télévision que les gens de la région vont jamais avoir vue», lance à la blague Dènick Dorval. L’écran servira aux films, mais aussi aux groupes musicaux du vendredi et samedi soir.

La projection de films vient autant du fait de vouloir offrir une nouvelle activité que d’avoir une activité qui peut être présentée même si le pire des scénarios se produisait et que les spectacles devaient être annulés. «On aurait aussi pu mettre les concerts sur le gros écran», dit Andy Deschamps.

Aussi bien que M. Deschamps que M. Dorval soulignent que la vente de billets avance bien, mais qu’ils ont l’habitude de voir la plus grande portion vendue le soir de l’évènement. Majoritairement, ce que M. Dorval entend de la population, c’est le désir de participer à nouveau à de grands rassemblements comme la St-Jean. 

L’émergence et la reconnaissance

Le Méga Cinéma, sur cet écran gigantesque, aura lieu le 16 juin. Le film La Course des tuques sera projeté gratuitement pour les écoles et les familles en après-midi. Le soir, ce sera Souterrein et Dédé.

Vendredi, il y aura un spectacle d’artistes de la nouvelle génération, avec Medhi Cayenne, Jérôme Couture et Renée Wilkin.

Le samedi 18 juin sera la soirée «nostalgie» avec deux groupes québécois qui ont connu beaucoup de succès à la fin des années 1990 : les Frères à ch’val et Noir silence. 

Les passeports et billets individuels sont disponibles sur le site du Festival de la St-Jean de Kapuskasing : https://stjeankap.com.