le Lundi 27 juin 2022
le Jeudi 16 juin 2022 10:54 | mis à jour le 16 juin 2022 10:56 Chroniques et blogues

Les enfants francophones de l’Ontario ont des besoins uniques – Faisons-les connaitre!

La francophonie en Ontario est reconnue par sa grande diversité culturelle et reflète toutes les unicités des individus faisant partie de la communauté en général. Son point d’ancrage commun est la langue, avec ses accents, ses expressions, ses dialectes et ses cultures.

La richesse linguistique du français et l’exposition à la langue sont essentielles au développement des compétences linguistiques des jeunes enfants et à leur sens d’appartenance à la francophonie. 

En novembre 2021, l’AFÉSEO et ses partenaires ont adopté la Charte de la petite enfance francophone de l’Ontario. Pourquoi? Parce que nous croyons que, pour pouvoir construire ce monde digne des enfants* francophones en contexte minoritaire, nous devons mettre en place certaines pratiques gagnantes pour leur permettre de se construire une identité francophone forte. Pour emprunter les paroles de Gilles Vigneault, nous devons alimenter «la francophonie, ce vaste pays sans frontières, ce pays spirituel, mental, moral qui est en chacun de nous». 

Cette charte a pour but de renforcer la dimension francophone de la construction identitaire des jeunes enfants francophones. C’est un ajout à tous ses autres besoins, tels qu’énoncés dans la convention (CIDE).*

Le visuel que nous avons choisi de représenter s’inspire de la roue de médecine autochtone avec quatre aspects de l’humain : physique, émotionnel, intellectuel et spirituel, représentés par le rouge, le jaune, le blanc et le noir. Cette roue autochtone fait aussi référence à la diversité humaine, à notre relation à la Terre mère, aux quatre éléments, aux saisons, etc. Quoique les besoins soient placés en quatre catégories, nous reconnaissons que ceux-ci se chevauchent et qu’ils se complètent mutuellement.

L’enfant est placé au centre et rappelle le modèle de Bronfenbrenner (1979), qui montre l’enfant en relation avec son milieu. La famille, la communauté immédiate et la communauté élargie sont représentées par des anneaux de différentes teintes de verts, plus ou moins foncés selon leur proximité à l’enfant. Les travaux de Bernard, Breton et Landry (parmi plusieurs autres) soulignent l’importance d’avoir des institutions et des espaces francophones présents dans les communautés en situation minoritaire pour assurer leur survie en contexte social anglodominant

*La convention internationale des droits de l’enfant : https://www.unicef.fr/dossier/convention-internationale-des-droits-de-lenfant