le Mercredi 29 juin 2022
le Vendredi 17 juin 2022 16:06 Arts et culture

Cercle intime : Une rare rencontre ouverte au public

Robert Paquette — Photo : Archives
Robert Paquette
Photo : Archives
Grand Sudbury — La St-Jean Sudbury sera l’hôte, un peu par hasard, d’un moment unique et spécial : un spectacle avec deux légendes de la musique francophone, amis depuis longtemps, mais qui ont rarement eu la chance de travailler ensemble. Robert Paquette et Zachary Richard enregistreront le Cercle intime le 25 juin dans la salle Trisac du Collège Boréal.

Les deux artistes discuteront de l’origine des chansons qu’ils présenteront et partageront quelques anecdotes. Or, il s’avère que les deux musiciens sont des amis de longue date.

Au milieu de la décennie de 1970, après la sortie de son premier album, Robert Paquette a joué toute une semaine au Cachot, la salle de spectacle de l’Université de Moncton. «Je partageais la scène avec Zachary Richard. Donc, très jeunes dans nos carrières, on a passé une semaine ensemble à se côtoyer tous les soirs, à chanter.»

L’amitié s’est poursuivie au fil du temps. Zachary Richard a habité chez Robert Paquette à Montréal, Robert a fait du camping sur le terrain de Zachary dans son village natal de Scott… «On se connait depuis au moins 30-40 ans», souligne M. Paquette.

Ils ont rarement eu l’occasion de travailler ensemble. Ils se croisent lors d’évènements et de spectacles de groupe. De mémoire, dit Robert Paquette, la dernière fois qu’ils ont partagé la scène, c’était au Salon du livre de Toronto en 2015. «Mais comme des amis de longue date, très souvent, quand on se voit, on reprend nos conversations comme si c’était hier.»

Le spectacle n’a pas nécessairement été conçu pour être présenté à la St-Jean. Ce n’est qu’un «heureux hasard» que les deux artistes étaient disponibles ce jour-là. 

Ils seront accompagnés par cinq musiciens sous la direction artistique de Dan Bédard. Robert Paquette dit avoir hâte de préparer les chansons avec son ami et les autres musiciens et de partager ce moment intime avec le public. «On arrive à découvrir la personnalité d’un artiste à force de l’entendre jaser un peu.»

Chanson pour Michel

Les préparatifs finaux seront faits dans les jours précédant le spectacle, quand les deux artistes seront à Sudbury. Ceci inclut le choix des chansons. Mais Robert Paquette souligne qu’ils incluront certainement la seule chanson qu’ils ont écrite ensemble. 

Chanson pour Michel a été écrite à la mémoire de l’auteur sudburois Michel Dallaire, décédé en 2017. «Quand j’ai rencontré Zachary chez lui, il m’a dit “Robert, ça fait longtemps qu’on se connait et on n’a jamais écrit une toune ensemble”. Je venais juste de réagir à la mort de Michel. Alors pourquoi pas écrire quelque chose sur la mort d’un poète, ou pour quelqu’un pour qui les mots sont importants», raconte M. Paquette.

Il l’a chanté une seule fois lors d’un spectacle à Ottawa, sans l’autre auteur. Ce sera donc la première fois que cette chanson sera interprétée par ses deux auteurs en spectacle.

Encore plus à venir

Sans faire de promesse, Robert Paquette affirme que plusieurs personnes de Sudbury l’attendent pour enregistrer un nouvel album. «Depuis la COVID, j’ai écrit beaucoup de musique et des textes, mais je n’ai pas mis les deux ensemble. Je n’ai pas nécessairement de chansons de prêtes, mais j’ai plein d’idées de choses que je n’ai pas faites avant. Et c’est ça que j’aime, faire des choses que je n’ai jamais faites.»

Il sera du 50e anniversaire du Northern Light Festival Boréal à Sudbury en juillet. «J’ai joué au premier, donc c’est pour ça qu’ils m’ont demandé de revenir.» Il aura son spectacle de 45 minutes et participera à des ateliers.

Fin juillet, il sera au festival Terre ferme, organisé par la famille Campagne sur leur terre ancestrale en Saskatchewan. La famille Campagne est mieux connue au Canada sous le nom de groupe Hart-Rouge.

Plus de billets

Le 9 juin, la Nuit sur l’étang, qui a imaginé le concept du Cercle intime, annonçait la mise en vente de 200 billets supplémentaires. La section inférieure de la salle Trisac du Collège Boréal a été entièrement vendue, ces billets sont donc pour les sièges dans la partie supérieure de la salle. 

Il faut donc faire vite si vous voulez des billets. Cette deuxième série est en vente au cout de 40 $ à l’adresse https://lepointdevente.com/billets/hck220625001.