le Samedi 20 août 2022
le Mardi 28 juin 2022 10:37 | mis à jour le 28 juin 2022 10:38 Actualités

Deux programmes de préapprentissage en métiers gratuits débutent au Collège Boréal

Les programmes Électricité pour femmes et Technicienne/Technicien en entretien d’automobile seront offerts gratuitement en juillet au campus de Sudbury du Collège Boréal. Ils aideront à trouver une solution à la question de pénurie de main-d’œuvre observée, pour ces deux métiers, dans la plus grande ville du Nord de l'Ontario.

Le programme Électricité pour femmes débute le 11 juillet. Il durera 20 semaines, plus 8 semaines de stage de travail. Il est financé par le ministère de la Condition féminine de l’Ontario.

Ce programme de préapprentissage est instauré pour «ouvrir plus de portes au monde des métiers aux femmes. En Ontario et au Canada en général, le pourcentage de main-d’œuvre représenté par les femmes varie entre seulement 3 et 5 %. On essaie d’augmenter ce nombre», explique la chargée de projet – Métiers et apprentissages au Collège Boréal, Christine St-Pierre.

Grande pénurie de techniciens d’entretien automobile à Sudbury

Le deuxième programme de préapprentissage qui attend des candidats est Technicienne / Technicien en entretien d’automobile. Il commencera le 4 juillet et est complètement financé par le ministère du Travail, de la Formation et du Développement des compétences.

Christine St-Pierre déclare que les programmes de préapprentissage répondent à un besoin ressenti sur le marché de travail dans un lieu donné. «À Sudbury, il y a une grande pénurie de techniciennes et de techniciens d’entretien automobile», fait-elle remarquer. Elle ajoute que les employeurs ne sont pas prêts à prendre des gens qui n’ont aucune base de connaissances dans leur métier. Ces apprentissages de base ouvrent les portes des employeurs.

«Les deux métiers ont, en tout, trois niveaux de formation. Le préapprentissage en est le premier. Il permet de devenir un apprenti chez un employeur», dit Christine St-Pierre.

Les programmes de préapprentissage changent au Collège Boréal chaque année, selon les besoins immédiats sur le marché du travail. L’an dernier, la charpenterie était l’un de ceux qui ont été donnés.

La chargée de projet – métiers et apprentissages au Collège Boréal dévoile que la ville connait aussi un besoin de main-d’œuvre dans d’autres domaines, comme ceux d’aide-enseignant et de plomberie.