le Samedi 20 août 2022
le Lundi 4 juillet 2022 16:21 Actualités

La protection de la nature et des sites historiques est la responsabilité de tous les Canadiens

Le parc Pukaskwa. — Courtoisie
Le parc Pukaskwa.
Courtoisie
Les lieux historiques et les aires protégées de Parcs Canada et de Parcs Ontario sont de plus en plus malmenés par les mauvais comportements des visiteurs. Pour éviter que la situation ne s’aggrave, les deux organismes gouvernementaux ont repris leur campagne de sensibilisation du public intitulée #PourLamourDesParcs.

Au cours des deux dernières saisons, le personnel de Parcs Canada et de Parcs Ontario a observé une hausse importante du nombre d’incidents dans certains parcs, lieux historiques et aires marines de la province. Il y a une augmentation marquée des déchets, du taux de vandalisme, d’interactions avec les animaux, de randonnées hors des sentiers, d’enlèvements d’éléments naturels — tels que des fleurs, des pierres et du bois — et de baignades dans des endroits non désignés.

«Malheureusement, de nombreux lieux gérés par Parcs Canada ont connu des problèmes liés aux ordures, au stationnement illégal, au camping illégal, à l’excès de vitesse et aux déchets toxiques humains laissés près des bâtiments et dans les espaces publics ouverts», explique l’agente des communications, Elizabeth LeBlanc.

«La grande majorité des visiteurs que nous avons accueillis ont suivi les règles mises en place pour garantir une expérience agréable et sécuritaire pour tous. La plupart ont été prudents et respectueux de leurs parcs nationaux et de leurs lieux historiques nationaux, précise-t-elle. Cependant, même un nombre relativement faible de visiteurs qui ne se comportent pas de manière responsable peut poser des problèmes importants aux parcs et aux lieux protégés.»

La situation est bien différente dans le Nord de l’Ontario, car malgré une croissance marquée du nombre de visites annuelles, le personnel n’a pas été témoin de ces incidents, plus fréquents ailleurs dans la province. Il faut néanmoins rappeler aux visiteurs l’importance de suivre tous les règlements et les mesures qui ont été mises en place.

«Les visiteurs ne comprennent pas toujours la raison d’être de certaines règles du parc et de la façon dont elles sont mises en place pour protéger les zones sensibles et la faune, ainsi que pour atténuer les risques de sécurité afin de garantir la meilleure expérience possible pour tous», indique Mme Leblanc.

«Un voyage mémorable commence par une bonne planification. Les visiteurs devraient toujours planifier leur voyage en consultant le site web de Parcs Canada avant de partir.»

Le parc national Pukaskwa (près de Marathon) a accueilli un peu plus de 18 000 visiteurs en 2021 comparés à seulement 12 000 en 2020 et 9000 en 2019. Le lieu historique national du Canal-de-Sault-Ste-Marie a reçu 105 000 visites en 2021, comparé à 88 000 en 2020.