le Samedi 20 août 2022
le Lundi 11 juillet 2022 11:11 | mis à jour le 11 juillet 2022 11:20 Arts et culture

50 ans comme si c’était hier

Robert Paquette a fait partie d'un spectacle de groupe pour célébrer le 50e anniversaire du NLFB. Étaient rassemblés des artistes de la première édition, comme Robert Paquette, et des participants fréquents, comme Ian Tamblyn (à droite de Robert). Ils ont interprété des chansons en lien avec le festival. — Photo : Julien Cayouette
Robert Paquette a fait partie d'un spectacle de groupe pour célébrer le 50e anniversaire du NLFB. Étaient rassemblés des artistes de la première édition, comme Robert Paquette, et des participants fréquents, comme Ian Tamblyn (à droite de Robert). Ils ont interprété des chansons en lien avec le festival.
Photo : Julien Cayouette
Sudbury — Le Northern Lights Festival Boréal a pu fêter ses 50 ans cette année après deux années de pause forcée. Les festivaliers étaient nombreux au rendez-vous, si bien que les deux années sans musique dans le parc Bell étaient rapidement oubliées. La formule était très similaire à l’édition 2019, avec l’ajout de quelques hommages aux 50 années du festival bilingue.
Photos : Julien Cayouette

Artistes et bénévoles francophones faisaient partie de l’exposition de photos sur les 50 ans du festival.

Photo : Julien Cayouette

Cecilia-Aurel Rodriguez-Beaudoin, alias Aurel, a présenté quelques-unes des chansons de son EP trilingue, Piano sessions en el Naufragio.

Photo : Julien Cayouette

L’artiste sudburoise Tessa Balaz (centre) a participé à un atelier sur des chansons liées à l’isolation de la pandémie. Il y avait aussi Lillian Allen (à gauche). Ironiquement, la chanteuse franco-sudburoise Julie Katrinette, qui devait participer, était absente parce qu’elle avait la COVID-19. Elle a été remplacée par Marichka et Marc Marczyk du Lemon Bucket Orkestra.

Photo : Julien Cayouette

L’artiste américano-haïtienne Leyla McCalla puisent son inspiration dans les chansons folkloriques du pays d’origine de ses parents.