le Mardi 9 août 2022
le Lundi 25 juillet 2022 14:57 Arts et culture

La petite histoire de Michel Gervais

Michel Gervais alias Jenna Seppa — Photo : Courtoisie
Michel Gervais alias Jenna Seppa
Photo : Courtoisie
Nipissing Ouest — Depuis plusieurs années, Michel Gervais alias Jenna Seppa est sous les projecteurs de différents types d’évènements. Sa passion pour le drag demande du courage, de la patience et surtout du talent. Non seulement Michel Gervais fait tous ses maquillages et coiffures seul, mais s’occupe aussi souvent de ceux de son conjoint, Ryan alias Quinta Sential.

Michel Gervais alias Jenna Seppa

Photo : Courtoisie

Ensemble ils/elles forment le duo qu’on a vu lors du Cabaret Queer de Hearst à la fin juin. Le couple s’identifie comme non-binaire et utilise le pronom il/elle. 

Michel est natif de Sturgeon Falls, ville qu’il/elle a quittée à 18 ans pour aller étudier le cinéma à la Metropolitan University de Toronto. À l’adolescence, il/elle a fait partie de groupes musicaux, d’improvisation et un peu de théâtre, ce qui l’a préparé à faire de la scène. 

N’ayant pas l’âge légal pour sortir dans les bars à son arrivée dans la capitale provinciale, il/elle a dû attendre un peu avant de pouvoir fréquenter des établissements où il y avait des spectacles de drag. 

«La drag m’intéressait déjà même avant que je puisse sortir, c’était dans ma tête et j’y pensais. Je me pratiquais un peu avec YouTube, les médias sociaux et la télévision. Ça m’a encouragé à continuer de me pratiquer. Et aussitôt que j’ai eu l’âge, j’ai commencé à performer. Ma première performance, c’était trois semaines après mes 19 ans.» 

Avant de commencer la drag, Michel Gervais avait pris en note des noms qu’il trouvait drôles et c’est ainsi que Jenna Seppa est née, avec un nom qui se dit aussi bien en français qu’en anglais. 

En 2018, lui/elle et ses collègues ont mis sur pied un spectacle au bar The Drink : The Drink Twinks. Un spectacle encore présenté tous les lundis à partir de 23 heures. 

Michel et Ryan se sont rencontrés dans le village gai de Toronto et les deux ont commencé à performer en même temps. Après plusieurs années à faire de la scène ensemble, ils/elles ont décidé d’aller plus loin dans leur relation qui n’était, au début, qu’une simple amitié.

Michel Gervais alias Jenna Seppa

Photo : Courtoisie

Retour dans le Nord

Avec la pandémie, Michel et Ryan ont décidé de déménager à Sturgeon Falls, puisque Michel Gervais pouvait finir ses études en ligne et aussi parce que le cout de la vie à Toronto est très élevé. 

En plus de se rapprocher de la famille, Jenna et Quinta offrent des représentations dans la région de Nippissing Ouest et font ainsi découvrir l’art drag queen à de plus en plus de gens. «Pour la drag, ce qui est le fun, c’est que tu n’as pas besoin de poursuivre une carrière, tu peux performer pour le fun. Maintenant qu’il y a plus de représentations, il y a plus de ressources pour apprendre comment en faire puis aussi retrouver sa communauté. Moi, je commence à trouver ce mouvement-là dans le Nord et c’est le fun», explique Michel.

Les costumes, les accessoires, le maquillage et les perruques coutent très cher. Pour les costumes de Jenna Seppa, Michel fait souvent affaire avec des amis couturiers, sinon il fait ses achats en ligne et en magasin et fait même parfois du trifting

«Moi j’aime vraiment avoir des costumes plus customs avec mes propres designs, mais tout dépendant de ton style, tu peux modifier même des morceaux que tu achètes en magasin», affirme-t-il/elle. Jenna et Quinta ont leur propre garde-robe et ne partagent pas grand-chose à part quelques ombres à paupières. Jenna a plus d’une soixantaine de perruques. Imaginer le rangement nécessaire…

En plus de performer et d’étudier, Michel fait aussi partie de l’organisme Fierté Nippissing Ouest. «Je suis président depuis le mois de novembre. J’étais déjà membre du comité et on m’a nommé à notre AGA.» 

Le comité existe depuis le mois d’avril 2020 et les membres ont eu la chance d’organiser des activités et des évènements, pas juste au mois de juin, mais tout au long de l’année. 

«On a commencé dans la pandémie, mais, graduellement, on organise de plus en plus de choses en présentiel, avec la communauté.» 

Pour Michel Gervais, il est important de garder sa francophonie et il est donc content de pouvoir présenter devant des publics franco-ontariens des numéros en français ou d’animer une soirée complète en français, comme ce fut le cas à Hearst. Ryan commence à mieux comprendre le français sans pouvoir le parler comme il le souhaiterait.

Nouvellement diplômé du cours Film Studies, Michel a confiance de pouvoir se trouver un emploi dans son domaine étant donné le grand essor de l’industrie cinématographique à North Bay et à Sudbury. Son conjoint, lui, travaille en vente dans l’entreprise familiale de ses parents qui est basée à Mississauga. Le couple compte rester dans le Nord, se disant bien ici.

Pour suivre les évènements qui sont présentés dans le Nord par le duo, il est possible de les suivre sur Instagram.