le Samedi 20 août 2022
le Mardi 2 août 2022 9:45 | mis à jour le 2 août 2022 11:31 Économie et finances

Des investissements bien accueilli dans l’industrie canadienne du bison

Des bisons de la ferme Bison du Nord — Photo : Archives
Des bisons de la ferme Bison du Nord
Photo : Archives
Earlton — Le gouvernement fédéral veut aider les éleveurs de bisons à augmenter leurs exportations à l’international. Le ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire investira plus de 133 000 $ sur deux ans pour permettre à l’industrie de développer le marché européen et d’accroitre les ventes aux États-Unis de ces bêtes venant de fermes canadiennes.

«Je suis content de voir que le gouvernement canadien pense à long terme et a écouté les représentations de nos industries dans l’agroalimentaire, d’augmenter et de diversifier les canaux de mise en marché», explique le fondateur et propriétaire du ranch Bison du Nord d’Earlton, Pierre Bélanger.

L’Association canadienne de bison veut en quelque sorte bâtir une économie plus saine et durable en ce qui concerne la consommation de cette viande. En 2021, les exportations de bisons vivants et de produits alimentaires associés ont atteint tout près de 90 millions $. 

«Il y a des salons de l’alimentation qui se font où tu rencontres les gens de l’industrie de l’alimentation en Europe, en Allemagne et en France surtout. C’est fait d’habitude par des délégations mixtes, à la fois l’association, pilotée par des producteurs et distributeurs privés de viande de bison», explique M. Bélanger.

La viande de bison semble être une industrie lucrative pour les éleveurs, car un plus grand nombre de consommateurs préfèrent une source de viande maigre d’origine naturelle à forte teneur nutritive.

«À part des États-Unis [où on vend les animaux vivants], le reste de nos exportations sont de viande. On parle de volume de tonnes de viande de bison», révèle M. Bélanger.

«C’est profitable et c’est d’ailleurs un marché qui est moins sensible au prix. Dans les autres pays, c’est vraiment vendu comme un produit haut de gamme, un créneau de haute qualité et de rareté», dit l’éleveur.

On retrouve au pays un peu plus de 150 000 bisons dans 980 exploitations, dont la plupart se retrouvent en Saskatchewan et en Alberta. Le ranch Bison du Nord est exploité par la famille Bélanger depuis 50 ans.

Charles et Pierre Bélanger

Photo : Archives