le Mercredi 28 septembre 2022
le Jeudi 11 août 2022 14:56 Économie et finances

Deux YMCA se refont une beauté

Le dévoilement du concept du nouveau bureau d’accueil du YMCA de Sudbury. — Photo : Julien Cayouette
Le dévoilement du concept du nouveau bureau d’accueil du YMCA de Sudbury.
Photo : Julien Cayouette
Sudbury et Timmins — Le gouvernement fédéral remet un peu plus de 195 0000 $ au YMCA du Nord-Est de l’Ontario pour qu’ils effectuent des rénovations dans ses installations de Sudbury et de Timmins.

La présidente et directrice générale de YMCA du Nord-Est, Helen Francis

Photo : Julien Cayouette

La partie du financement pour Timmins servira à remplacer le toit du centre de la petite-enfance de la rue Poplar. Ce centre offre des services de garderie, de garde avant et après l’école et des camps d’été, entre autres.

À Sudbury, ce sera l’accueil qui sera repensé. D’ici la fin de l’année, espère la présidente et directrice générale Helen Francis, un nouveau comptoir d’accueil sera installé plus près de la porte d’entrée, la sécurité et l’accessibilité seront aussi renforcées.

La conception du nouveau comptoir a été réalisée en collaboration avec une équipe composée d’un professeur et d’étudiants de l’École d’architecture McEwen. Il comprendra des parties de différentes hauteurs pour accommoder clients et employés. 

«Le défi pour nous est aussi d’équilibrer cette accessibilité avec la sécurité. Principalement dans le but de protéger les enfants», note Helen Francis. Beaucoup d’enfants circulent dans l’édifice de Sudbury à tout moment de la journée. Il y aura donc des barrières qui empêcheront les gens indésirables d’entrer facilement.

Le nouveau design de l’entrée du YMCA de Sudbury

Photo : Julien Cayouette

État financier

Mme Francis rapporte que le YMCA de Sudbury se remet tranquillement de la pandémie. Ils ont retrouvé environ 75 % des membres qu’ils avaient avant la pandémie, alors que les choses allaient très bien. Ce n’est tout de même pas suffisant pour la taille des installations de Sudbury. Néanmoins, ils ont terminé l’année 2021-2022 avec un léger surplus.

Elle espère que l’investissement permettra d’attirer encore plus de membres. Ils devront tout de même réévaluer les besoins de leurs membres. «Nous constatons qu’il y a une plus forte demande pour de l’appui à la santé mentale pour les jeunes. Nous tentons d’introduire plus de diversité dans nos programmes afin d’être plus holistiques, tout en nous concentrant sur l’aspect physique», explique la directrice.

Les camps d’été sont bien remplis cette année. La difficulté de ce côté est davantage au niveau du recrutement des animateurs. Ils ont un programme gratuit en place qui permet aux adolescents trop vieux pour les camps, mais trop jeunes pour être animateurs d’apprendre à faire ce travail pour les années à venir.

Le financement est offert par FedNor dans le cadre du Fonds canadien de revitalisation des communautés. La députée fédérale de Sudbury, Vivianne Lapointe, a fait l’annonce le 3 aout au nom de la ministre des Services aux Autochtones et ministre responsable de FedNord, Patty Hadju.

Photo : Julien Cayouette