le Mercredi 28 septembre 2022
le Vendredi 12 août 2022 15:56 | mis à jour le 12 août 2022 16:04 Économie et finances

Great North Acres : pour redonner à la communauté

Megan et Terry  Buttnor — Photo : Courtoisie
Megan et Terry Buttnor
Photo : Courtoisie
Jogues — «Nous aimerions être autosuffisants. Nous ne voulons pas aller à l’épicerie tous les jours.» C’est ce qui a amené Terry et Megan Buttnor à Jogues, au sud de Hearst, en octobre 2020. Projet de pandémie? Un peu, mais surtout un rêve qui s’est réalisé.

«La COVID a résolument aidé, admet Terry Buttnor. On s’est dit : allons, on sort de la ville.» La famille voulait vivre en campagne, avoir une ferme. Ils ont trouvé ce qu’ils cherchaient à Jogues. «C’était parfait : il y avait des clôtures, une terre arable, des bâtiments. C’était aussi dans notre budget», dit-il en riant.

Un rêve d’autosuffisance

Ils ont une cinquantaine de vaches, une centaine de poules à œufs, des cochons. Megan y travaille à plein temps. Ils ont aussi une serre avec un grand potager. «L’année dernière, on avait des pois et des fèves et ça s’est vendu très rapidement», relatent les nouveaux agriculteurs. «Nous avons doublé ou triplé l’aire de culture. L’année prochaine, ce sera encore plus.»

Ils apprennent par la pratique et espèrent inclure des produits comme des poivrons dans les paniers hebdomadaires de la Maison verte.

Terry et Megan Buttnor

Photo : Courtoisie

Pas question de concurrence 

Ils ont aussi une arme secrète : un appareil de congélation à sec. C’est un terrain de jeu pour les Buttnor. 

La ferme s’est associée à un producteur de fraises de Hornepayne. Les sacs de fraises congelées à sec partent comme des petits pains chauds. 

«Nous allons faire des expériences.» Même les bonbons y passent : il y a eu les Skittles, puis des jujubes. Un magasin de bonbons pourrait vendre les bonbons congelés à sec. Ils vendent aussi du café, qu’ils se procurent chez un distributeur qui achète des fèves du commerce équitable, rôtit les grains et envoie le produit fini et emballé chez Great North Acres. Le café est en vente à la ferme et chez R&R. 

«Nous ne sommes pas ici pour être en concurrence, précise Terry Buttnor. Nous sommes un fournisseur.»

Ils ne veulent pas être en compétition contre d’autres producteurs locaux, comme la Maison verte, une institution locale. S’ils font pousser des concombres et des tomates, c’est pour leur propre consommation et possiblement celle d’amis. En fait, ils espèrent faire intégrer leurs poivrons aux paniers de légumes de la Maison verte. 

Terry et Megan Buttnor aiment accueillir les gens à la ferme. Ils organisent des tournées en charrette et un petit marché, de temps à autre, avec Notre p’tite ferme de Lynn Glazer et Yves Bélanger. 

Tous les deux samedis, en alternance, ils se partagent l’accueil du marché. Sunrise Orchards de Smooth Rock Falls et Hunta Bison se déplacent à Jogues pour l’occasion.  «Nous essayons de redonner à la communauté et d’être une source de produits locaux», conclut Terry Buttnor.