le Mercredi 28 septembre 2022
le Vendredi 12 août 2022 0:22 | mis à jour le 12 août 2022 0:23 Politique

Ne pas oublier l’importance de Jean-Yves Robert

Jean-Yves Robert — Photo : Coopérative funéraire
Jean-Yves Robert
Photo : Coopérative funéraire
Vallée Est — Maire de Vallée Est pendant plus de 15 ans, Jean-Yves Robert est décédé le 21 juillet à l’âge de 86 ans. On se souvient de lui comme d’un homme qui s’est battu pour tout ce qui comptant pour lui, y compris ses efforts pour faire de Vallée Est la ville en pleine croissance.

«Il était un homme très dévoué à sa communauté. Il voulait vraiment que ça réussisse pendant son temps en tant que maire. La ville de Vallée Est a grandement profité de son travail», dit un de ses amis de longue date, Ron Dupuis. 

Il mentionne que bien que l’ancien maire ait eu de nombreuses idées qui mèneraient à la réalisation de sa vision complète de Vallée Est, M. Robert avait deux grands objectifs quand il a été élu pour la première fois. «Le premier était qu’il voulait plus de médecins. Il s’est débrouillé pour aller en chercher. Le deuxième était d’obtenir le statut de ville pour la Vallée», raconte M. Dupuis.

Le travail acharné a porté ses fruits

M. Dupuis explique que la persévérance de Jean-Yves Robert a éventuellement permis de réaliser ces deux objectifs. «C’était important pour lui qu’on ait accès aux médecins. Il n’y en avait presque pas», mentionne-t-il.

M. Robert a grandement influencé l’installation d’une première clinique médicale sans rendez-vous après les heures d’ouverture.

Vallée Est a aussi obtenu le statut de ville et est devenue la municipalité du Grand Sudbury — dans son ancienne forme d’avant fusion — dont la croissance était la plus rapide sous la mairie de Jean-Yves Robert. M. Dupuis mentionne que l’obtention du statut de ville était essentielle pour attirer davantage de personnes dans la région. «Les développeurs veulent s’établir dans un endroit qui a le titre de ville plutôt que de village», souligne Ron Dupuis.. 

M. Dupuis se rappelle de l’annonce de la nouvelle, qui a marqué une étape importante dans l’histoire de la ville. «On avait reçu la bonne nouvelle seulement deux mois avant que les villes autour de Sudbury s’amalgament. Nous avons vraiment célébré le fait qu’elle était maintenant une ville», se souvient-il.

Mains dans chaque pot

Homme de la communauté, l’avis de décès de M. Robert mentionne qu’il a également influencé de manière importante de nombreuses initiatives municipales, notamment l’extension et l’élargissement à quatre voies de la route régionale 80, la construction d’une nouvelle bibliothèque, la mise en place de services d’autobus pour les personnes handicapées, la construction d’une caserne de pompiers centrale ainsi que la fondation de la banque alimentaire de la Vallée. 

Plus qu’un maire

M. Robert était connu dans la communauté et était un grand compétiteur athlétique. En fait, c’est ainsi que Ron Dupuis et Jean-Yves Robert se sont rencontrés dans les années 1960; sur le terrain de balle.

Courtier immobilier de métier, M. Robert a également été directeur de la Chambre immobilière de Sudbury et instructeur auprès de l’Ontario Real Estate Association (OREA).

Il a finalement reçu la médaille commémorative fédérale en 1992 et le prix de la Société médicale du district de Sudbury en 1994 pour ses efforts visant à améliorer l’accès aux soins de santé dans la ville.

M. Robert a reçu la Médaille du jubilé de la reine Elizabeth II en 2002. Cette médaille a été créée cette année-là pour souligner le 50e anniversaire de l’accession au trône de la reine. «Cette médaille était décernée aux Canadiens et Canadiennes qui ont contribué de façon exceptionnelle et exemplaire à leur communauté ou au pays», indique le site web du gouvernement.