le Mercredi 28 septembre 2022
le Mardi 16 août 2022 14:20 | mis à jour le 16 août 2022 18:54 Économie et finances

Presque le double des couts de construction pour IAMGOLD

Le terrain du projet Côté Gold. — Photos : site web IAMGOLD
Le terrain du projet Côté Gold.
Photos : site web IAMGOLD
Gogama — La société minière IAMGOLD connait des retards dans la construction de sa mine Côté Gold près de Gogama. Ce retard entraine entre autres une augmentation des couts de construction de la mine d’or.

La construction de la mine a commencé en 2020 et devait se terminer en 2023 avec un cout estimé à 1 milliard $. Un rapport technique d’IAMGOLD le 4 aout annonçait que le cout serait plutôt d’environ 3 milliards $ pour l’achèvement du projet. 

De plus, les premiers morceaux d’or devraient être extraits au premier trimestre 2024.

La présidente du conseil d’administration, présidente intérimaire et cheffe de la direction de la société torontoise a déclaré dans un communiqué de presse que la construction est confrontée à des «défis importants, notamment le COVID-19, l’inflation et d’autres évènements mondiaux — et leurs impacts sur les chaines d’approvisionnement mondiales, la disponibilité de la main-d’œuvre et les couts associés à la conduite des affaires». 

La construction de la mine d’or, située à 25 km au sud-ouest de Gogama, est achevée à 57 %. La société a indiqué dans son rapport technique qu’elle prévoit extraire 6,5 millions d’onces (environ 186 tonnes) d’or de la zone mesurant environ 596 km carré.

Ce sera environ 395 000 onces qui seront extraites annuellement. Les prédictions laissent entendre que l’or qui se vendra environ 854 $ l’once pendant les années d’exploitation de la mine. Le rapport indique que la mine sera exploitée pendant 18 ans et devrait fermer aux alentours de 2042. Le revenu total net est estimé à un peu plus de 6 milliards $.  

La société publique, qui se négocie sous le titre IMG à la Bourse de Toronto, prévoit de dépenser plus de 5 milliards $ en salaires pendant la durée de vie de la mine, dont 450 emplois à temps plein pendant l’exploitation et un peu moins de 1000 emplois locaux dans le secteur de la construction.

Photos : site web IAMGOLD