le Vendredi 2 Décembre 2022
le Vendredi 19 août 2022 15:50 Arts et culture

Le Musée de Callander souffle ses 40 bougies

  Photo : Éric Boutilier
Photo : Éric Boutilier
Callander — Le Musée de Callander et la Galerie d’art Alex Dufresne ont 40 ans. Pour marquer l’occasion, les dirigeants ont organisé une célébration étendue sur deux jours pour partager l’histoire de la municipalité avec la communauté.
Photo : Éric Boutilier

Le musée doit son existence en grande partie à un barbier passionné d’histoire locale, Alex Dufresne. Son salon de coiffure, qui aujourd’hui fait partie des expositions, était officieusement connu pour ses artéfacts et ses vieilles photos de Callander affichées sur les murs.

En 1979, la maison du docteur Dafoe — le médecin en poste lors de la naissance des jumelles Dionne — a été achetée par la municipalité et transformée en musée dans le but de préserver le patrimoine de Callander. Les portes sont ouvertes au public pour la première fois en 1982.

«Il y a tellement d’histoire dans cette ville, sans même prendre en compte l’histoire des jumelles Dionne, comme le chemin de fer, l’exploitation forestière et de l’histoire militaire. Nous avons tenté de mettre autant à l’intérieur des quatre murs du musée», raconte la conservatrice, Natasha Wiatr.

Photo : Éric Boutilier

Au cours des quatre dernières décennies, le Musée de Callander a connu de nombreux changements.

En 1994, une galerie d’art a été inaugurée et plus de 80 expositions ont depuis été présentées à l’intérieur. En 2020, une boutique et un centre d’information touristique ont été ajoutés.

Plus que jamais, l’institution joue un rôle clé au sein de la collectivité.

«Les musées sont au cœur de chaque ville et village. Ils aident à préserver nos mémoires, trésors, objets et histoires du passé. Il ne faut jamais oublier qu’ils aident à planifier pour l’avenir et à voir comment les choses étaient», indique Mme Wiatr. 

«Ce sont des endroits sécuritaires pour apprendre et s’amuser. Même dans l’ère numérique, les gens aiment toujours voir des choses en personne.»

Photo : Éric Boutilier
Photo : Éric Boutilier
Photo : Éric Boutilier