le Mercredi 28 septembre 2022
le Jeudi 25 août 2022 12:50 Politique

Joanne Savage tire sa révérence

Discours de Mme Savage lors du Concours international de labour et exposition rurale de 2019. — Photo : Archives
Discours de Mme Savage lors du Concours international de labour et exposition rurale de 2019.
Photo : Archives
Nipissing Ouest — La mairesse sortante de Nipissing Ouest, Joanne Savage, ne sollicitera pas un nouveau mandat lors des prochaines élections municipales. La politicienne chevronnée originaire de Verner a décidé de se retirer de la vie publique et de se consacrer à sa vie personnelle et familiale.

«Ça n’a pas été une décision qui était facile, car j’ai toujours eu à cœur l’intérêt, la passion et le bienêtre de nos jeunes, de nos communautés et de notre belle municipalité. Malheureusement, je ne peux plus me permettre un tel engagement pour une période de quatre ans et faire une [autre] campagne électorale», reconnait Mme Savage.

«J’ai regardé toutes les options possibles, mais en ce moment, avec les changements que nous éprouvons, ma famille a besoin de mon soutien. J’ai été choyée et je veux profiter d’un peu plus de qualité de vie avec ma famille et, en même temps, une période de repos une fois que ma vie va être un peu plus stabilisée.»

Élue au conseil municipal pour la première fois en 1998, Mme Savage a servi sa communauté avec passion pendant tout près d’un quart de siècle. Au début de sa carrière, elle a veillé à ce qu’il y ait une transition harmonieuse durant la création de la Municipalité de Nipissing Ouest.

La conseillère, devenue mairesse en 2003, a ensuite aidé à la préservation due barrage hydroélectrique de l’ancienne usine de carton d’emballage Weyerhauser, au développement de la marina municipale à la baie Minnehaha et à l’organisation du Concours international de labour et exposition rurale de 2019.

Joanne Savage en campagne électorale en 2018.

Photo : Archives

«Lorsque Wayerhauser a décidé de quitter Sturgeon Falls, la plus grosse crainte était qu’on était pour devenir une communauté fantôme. Je dois dire que ç’a été l’opposé, car on a eu plusieurs champions de la communauté avec le comité d’ajustement et de recouvrement», se souvient la mairesse.

«Par après, on a encouragé les membres du conseil et les conseils actuels de poursuivre les opportunités et initiatives qui avaient été identifiés. Il faut toujours avoir la porte ouverte et travailler avec toutes les initiatives et les opportunités pour voir à quel point il y en a qui se réalisent, d’autres qui ne se réalisent pas. C’est un travail d’équipe.»

Quant à la discorde autour de la table des élus, Mme Savage explique au Voyageur qu’il ne s’agissait pas «nécessairement» d’un facteur dans sa prise de décision de quitter la politique municipale.

«J’ai eu l’opportunité de travailler avec maintes employées de la municipalité, des partenaires exceptionnels et des gens qui ont à cœur et âme de servir à 100 % au-delà de leurs capacités pour le bien de nos gens. Je n’ai aucun regret», affirme-t-elle.

«Avant la COVID-19, et je suis consciente que les gens peuvent l’attester, qu’importe ce qui se déroulait à l’intérieur des limites municipales de Nipissing Ouest, j’avais toujours une présence active.»

«Oui, il y a eu des situations extrêmement lourdes durant ce mandat. C’est une situation extrêmement déplorable. Mais mon engagement est maintenant envers ma famille. Ils ont toujours été là pour m’appuyer et mon conjoint a besoin de mon appui en ce moment. On a beaucoup de changements dans notre vie et ils ne seront pas faciles».