le Vendredi 2 Décembre 2022
le Jeudi 15 septembre 2022 15:14 Arts et culture

Un livre sur l’une des artistes visuelles les plus prolifiques du Nord de l’Ontario

Danielle Carrière-Paris avec son nouveau livre, Rose-Aimée Bélanger, à l’ombre des chuchoteuses. — Photo : Philippe Mathieu
Danielle Carrière-Paris avec son nouveau livre, Rose-Aimée Bélanger, à l’ombre des chuchoteuses.
Photo : Philippe Mathieu
Nord de l’Ontario — La biographie sur la vie de l’artiste du Nord-Est de l’Ontario, Rose-Aimée Bélanger, a été lancée le 7 septembre à la Place des Arts du Grand Sudbury. «Rose-Aimée Bélanger, à l’ombre des chuchoteuses» a été écrit pas Danielle Carrière-Paris et publié par les Éditions Prise de Parole.

La biographie a pris quatre années de travail. Une collaboration entre l’autrice, Mme Bélanger, sa famille et plusieurs personnes du milieu des arts. La rédaction avait toujours comme objectif «d’entrer dans l’intimité de cette femme et artiste hors du commun», peut-on lire dans la description du livre, une tâche qui n’est pas particulièrement facile à accomplir lorsque l’on sait que Mme Bélanger n’aime pas des entrevues formelles. 

«Je lui ai dit qu’on était juste pour s’assoir pour une petite jasette», raconte l’autrice. 

Mme Carrière-Paris est une avocate à la retraite. Elle est rédactrice en chef du magazine en ligne Action! et membre de l’équipe de rédaction du magazine Le Chaînon. «J’admirais ses sculptures depuis longtemps», dit-elle à propos du sujet de son livre.

Elle a approché Mme Bélanger après que le fils de l’artiste, Pierre Bélanger, ait contacté l’équipe du Chaînon pour savoir s’ils pouvaient recommander un auteur ou une autrice pour rédiger une biographie de la vie de sa mère. Il a également approché le journaliste de Radio-Canada, Éric Robitaille, pour rédiger la préface du livre.

Pierre Bélanger, Danielle Carrière-Paris et Éric Robitaille

Photo : Philippe Mathieu

Après avoir tenu des conversations avec Mme Bélanger il y a quelques années, M. Robitaille avait remarqué une certaine douceur et humilité chez l’artiste. Elle semblait toujours avoir de la difficulté «de parler de son travail» et de décrire son processus créatif.

L’artiste est reconnue au niveau international pour ses sculptures hors pair. Une de se œuvres les plus connues se trouvent sur la couverture du livre : une sculpture en bronze qui présente trois femmes en pleine conversation intitulée Chuchoteuses

Ayant élevé plusieurs enfants pendant une trentaine d’années, Mme Bélanger a commencé sa carrière de sculpteuse lorsqu’elle avait 50 ans, bien qu’elle ait toujours été intéressée par l’art. «Elle est née artiste», dit Mme Carrière-Paris. 

Pierre Bélanger a également pris la parole lors du lancement à Sudbury. Il a décrit ce qu’il observait du style artistique de sa mère. «Il y a tellement du physique dans les sculptures de ma mère, on veut les toucher, on veut les frotter. C’est ce que ma mère voulait», souligne-t-il. 

Le livre Rose-Aimée Bélanger, à l’ombre des chuchoteuses est maintenant disponible par Éditions Prise de Parole.