le Mercredi 28 septembre 2022
le Vendredi 16 septembre 2022 0:40 | mis à jour le 17 septembre 2022 11:58 Arts et culture

Après le déménagement, les célébrations

  Photo : Julien Cayouette
Photo : Julien Cayouette
Sudbury — L’année à venir sera marquante pour le Centre franco-ontarien de folklore (CFOF). L’organisme fête son 50e anniversaire en continuant l’expansion de ses activités et en présentant un colloque pour réfléchir à son avenir. Cette année active suit une année encore marquée par la pandémie et le déménagement à la Place des Arts.

Quoique 2021-2022 a tout de même été remplie d’activités, dévoile le rapport annuel déposé lors de l’assemblée générale annuelle du 15 septembre. Malgré la pandémie, les activités régulières du festival Les Vieux m’ont conté, du cercle des conteurs, la soirée du patrimoine et le projet de rédaction de l’origine des mascottes d’écoles ont continué. 

Le CFOF est tout de même parvenu à ajouter à sa programmation au cours de l’année avec les soirées d’échange multiculturelles De notre foyer au vôtre, qui ont rejoint un public provincial. Le directeur général, Patrick Breton, est particulièrement fier de l’ouverture aux francophones issus de l’immigration qu’a entrainée cette activité. Une ouverture qui se retrouvera dans le prochain festival de contes.

L’équipe s’est également agrandie, passant d’un employé et demi l’an dernier à 7 au cours de l’été. Il y en a encore quatre en poste, mais deux termineront au printemps 2023.

Pour le 50e…

La 6e édition du festival Les vieux m’ont conté, du 11 au 16 octobre servira de point d’ancrage pour célébrer le 50e anniversaire de l’organisme créé par le père Germain Lemieux. Le thème du festival cette année sera Les vieux m’ont conté… leurs voyages. Il couvrira un territoire encore plus grand qu’à l’habitude, puisqu’un conteur fera une tournée à Sault-Ste-Marie, Thunder Bay, Red Lake et North Bay du 16 au 26 octobre. 

La pièce maitresse du 50e se déroulera pendant le festival. Un comité a organisé un colloque international du 14 au 15 octobre. Une journée se déroulera à la Place des Arts, une autre à l’Université de Sudbury, ancienne lieu d’attache du Centre. 

L’un de organisateurs, Jean-Pierre Pichette, explique qu’ils ont invité des spécialistes du folklore du Canada, des États-Unis — surtout de la Louisiane — et de l’Europe pour réfléchir à l’avenir du Centre tout en le gardant ancré dans son histoire. De quel modèle devrait-il s’inspirer? Quelle est la place de la recherche maintenant que le centre n’est plus dans une université?

Un livre célébrant tous ceux qui ont travaillé au succès du CFOF, intitulé Sur les épaules d’un géant, sera également lancé prochainement. 

Finalement, en juin 2023, le CFOF vivra une toute nouvelle expérience alors qu’il accueillera le Congrès de l’organisme Storytellers of Canada – Conteurs du Canada

Pas de rouge à l’horizon

Le CFOF est en bonne santé financière pour entamer son année de célébrations. Il termine l’exercice financier avec un léger surplus de 4372 $. 

Le rapport financier produit par Baker Tilly donne un premier aperçu du prix du loyer des organismes de la Place des Arts. Pour les cinq prochaines années, le CFOF payera annuellement 8724 $, comparativement à 5892 $ qu’ils devaient débourser à l’Université de Sudbury. Malgré le montant plus élevé, le Centre à moins d’espace à la Place des Arts.

Le déménagement a également entrainé des dépenses supplémentaires, entre autres pour l’achat d’une nouvelle bibliothèque sur rail, mais un don a permis de limiter l’impact du prix de cette installation dispendieuse.