le Mercredi 28 septembre 2022
le Vendredi 16 septembre 2022 11:06 | mis à jour le 16 septembre 2022 11:07 Économie et finances

Priorité en développement économique : logement et main-d’œuvre

  Photo : Éric Boutilier
Photo : Éric Boutilier
Hearst — Entrée en poste en mai, la nouvelle directrice du développement économique de Hearst a consacré ses premières semaines de travail au centenaire de la ville. Maintenant, Mélissa Larose analyse les dossiers et établit les priorités. «Je pourrais parler des heures de ce que je vois, maintenant, il faut voir ce qui est possible.»

Sans l’ombre d’un doute, la priorité est de trouver du logement et de pourvoir les postes vacants dans la collectivité. «Il y a beaucoup d’entreprises qui sont à bout de souffle», observe Mélissa Larose. Pour elle, pas question de penser tout de suite à attirer des entreprises dans l’économie locale. «On ne peut pas créer un nouveau secteur d’activité parce qu’on va affecter les entreprises déjà établies», plaide la Hearstéenne.

L’influx d’étudiants internationaux à l’Université de Hearst est venu résorber la pénurie de main-d’œuvre : ils sont au travail et choisissent parfois de demeurer à Hearst une fois leur diplôme en poche.

La directrice compte maintenant s’assurer que la population de Hearst en âge de travailler soit bel et bien au travail. «Les jeunes commencent à travailler beaucoup plus tard. Est-ce une formule qui pourrait combler un certain manque», se questionne-t-elle.

Mais il est difficile d’aller plus loin dans le recrutement tant que des logements ne seront pas disponibles. «Le dossier du résidentiel va ouvrir tellement de portes», estime Mélissa Larose. 

Un plan avec des mesures concrètes devait être développé par un groupe de travail en 2021, mais il reste à définir. C’est d’ailleurs l’une des priorités de la nouvelle directrice du développement économique.

«Il faut travailler avec le conseil pour figurer où l’on s’en va et quelles sont nos priorités. Il faut développer le plan stratégique à court terme, à long terme. Ça prend du temps, beaucoup de recherche.»

Tourisme : miser sur les acquis

Le tourisme fait aussi partie du mandat de l’équipe de développement économique de Hearst. Mélissa Larose espère faire valoir les produits de plein air, comme la chasse, la pêche, la motoneige et la raquette. «Si tu veux être actif à Hearst, il y a plein d’activités extérieures», souligne-t-elle. 

Elle compte aussi mieux faire connaitre les activités et servir d’appui à leur organisation. «On a vu avec le centième que les gens veulent des activités», a-t-elle constaté. Les taux de participation ont été très élevés, dit-elle. Le Mudfest et le HOG, un rassemblement de motocyclistes, ont connu un succès notable, aussi.

Elle y voit d’ailleurs l’occasion de retenir les visiteurs, qui arrêtent nombreux au centre touristique, mais qui sont souvent de passage.