le Lundi 5 Décembre 2022
le Lundi 10 octobre 2022 16:09 Sports

Quatre formations francophones inscrites dans la ligue de football drapeau

L’équipe juniore des Aigles de l’Horizon — Photo : Courtoisie
L’équipe juniore des Aigles de l’Horizon
Photo : Courtoisie
Grand Sudbury — Les Requins de l’École secondaire catholique Champlain, les Aigles de l’École secondaire catholique l’Horizon, les Panthères de l’École secondaire Macdonald-Cartier et les Alouettes du Collège Notre-Dame ont amorcé leurs saisons de football drapeau du bon pied dans l’Association athlétique des écoles secondaires de Sudbury (AAESS).

Les Aigles de l’Horizon, les champions en titre du circuit sénior de la Division B, vont se mesurer aux formations de la Division A cette année. L’Horizon sera également la seule institution de langue française à avoir une équipe inscrite au niveau junior.

L’automne dernier, les Alouettes de Notre-Dame et les Panthères de Macdonald-Cartier ont été éliminées en quart de finale et en demi-finale respectivement. Avec un mélange de vétéranes et de nouvelles joueuses, les entraineurs espèrent remettre leur club sur la bonne voie en misant sur l’amélioration des habiletés.

Le Voyageur a recueilli des commentaires des entraineurs Geneviève Diotte de Notre-Dame, Ronald Poulin de Macdonald-Cartier et Paul Renaud d’Horizon.

Comment l’équipe se prépare-t-elle pour la saison?

Geneviève Diotte : Nous pratiquons depuis la dernière semaine du mois d’aout.

Ronald Poulin : On a eu plusieurs élèves qui ont gradué l’année dernière, donc en termes d’expérience, on a perdu de ce côté-là. On a encore un bon noyau d’élèves qui participent cette année. Le dynamisme va changer un peu, donc on va avoir de nouveaux défis à relever cette année-là. Mais je m’attends à ce qu’on réussisse assez bien avec l’expérience qu’on a. C’est vraiment un bon groupe d’élèves qui participent.

Paul Renaud : Étant donné que l’équipe séniore a remporté la Division B l’année passée, les filles participent dans la Division A et ont une fiche de 2 victoires et 1 défaite jusqu’à date. Nous avons aussi, pour la première fois, une équipe juniore cette année.

L’équipe séniore d’Horizon 

Photo : Courtoisie

Quels sont les attentes et les défis?

G. Diotte : Comme entraineurs, nos attentes sont que les athlètes se présentent aux pratiques et aux joutes prêtes à apprendre de nouvelles techniques et stratégies. Les défis sont que c’est un sport relativement nouveau pour les filles du secondaire, donc il y a un gros apprentissage initial à vivre. On tente de faire ceci de façon positive et encourageante afin d’assurer le dévouement envers cette équipe.

R. Poulin : Les défis sont en termes de profondeur. On a perdu un peu de vitesse aussi. Mais je suis certain que les filles qui sont en 12e année maintenant sont prêtes à relever ce défi-là. Ça va changer un peu notre jeu en termes de stratégie. Si on commence à rentrer dans les blessures, ainsi de suite, ça peut nous causer des ennuis.

P. Renaud : Pour l’équipe séniore, nos attentes sont de gagner le championnat de la ville. Pour l’équipe juniore, l’objectif primaire est de développer des habiletés pour nos futurs séniors. Les filles apprennent le jeu tout en créant de nouvelles amitiés… une situation idéale pour des nouvelles de 9e année.

Combien de joueuses avez-vous?

G. Diotte : Nous avons 26 joueuses.

R. Poulin : On est 16. Avant, on était environ 20, 21.

P. Renaud : Il y a 14 filles sur l’équipe [sénior] et notre coach Ryan Kirwan connait bien son groupe [10 anciennes de l’année passée]. Sur l’équipe juniore, 24 filles participent cette année avec l’aide de notre coach communautaire Ozzy Flores. 

Qui sont celles à surveiller?

G. Diotte : Nos joueuses offensives ont beaucoup de talent et elles se présentent avec enthousiasme pour faire ce qu’il faut pour avancer le ballon. Elles travaillent en équipe sous le leadeurship des quarts-arrière. Nos joueuses défensives jouent avec une intensité hors pair donc elles ne sont pas à sous-estimer.

R. Poulin : Notre quart-arrière, Adrianne Alexander joue un rôle assez important. Ça fait déjà trois ans qu’elle est notre quart-arrière. Notre ligne offensive, Pascale Green et Josée Mallette — jouent un rôle important aussi. Sur la défensive, on a Alexia Vigneault qui remplace sa grande sœur Audrey, qui est une joueuse exceptionnelle. Elle a gagné le prix de joueuse défensive par excellence l’année dernière. Elle a de grands souliers à remplir. Danica Smith et Emmaline Hansen vont être aussi des joueuses clés sur la défensive.

P. Renaud : Sur l’équipe séniore, Chloé Rinaldi et Brooke Dugas sont deux joueuses à surveiller. Les deux filles jouent des rôles importants à notre attaque puissante. Du côté junior, Éllie Renaud, qui a mené comme RB lors de notre première joute, a déjà un touchdown et sera un atout sur le jeu offensif. De plus, Isabelle Renaud s’est déjà démarquée comme leadeuse défensive et aidera à contrôler les attaques de nos adversaires.