le Vendredi 2 Décembre 2022
le Lundi 24 octobre 2022 15:25 | mis à jour le 24 octobre 2022 15:26 Société

Réduire les barrières à l’accès au centre récréatif

Le centre communautaire d'East Ferris — Photo : Courtoisie
Le centre communautaire d'East Ferris
Photo : Courtoisie
East Ferris — Le centre communautaire d’East Ferris pourrait bientôt être aménagé avec un ascenseur. La municipalité va déposer une demande de financement afin d’améliorer l’accessibilité à l’intérieur de cette installation récréative en simplifiant l’utilisation de l’appareil élévateur.

Le conseil municipal veut éliminer les obstacles qui pourraient empêcher toute personne à mobilité réduite d’avoir accès à la salle communautaire qui se trouve au deuxième étage. Présentement, pour atteindre le deuxième étage, les usagers doivent faire la demande auprès d’un préposé au service de la municipalité afin de mettre en marche l’ascenseur.

«C’est souvent compliqué et très restreint comme espace», remarque la mairesse d’East Ferris, Pauline Rochefort. «Pour utiliser le lift, il faut aller trouver les gens qui travaillent au centre communautaire parce que la porte est barrée. Ça cause souvent des problèmes pour des évènements communautaires et privés.»

Le club d’âge d’or Club Action 50+, fait cette demande à la ville depuis plusieurs années. Certains membres ne peuvent pas ou peuvent difficilement participer à certaines activités qui ont lieu dans la salle.

Des retombées sociales

Avec l’ajout de l’ascenseur, le centre communautaire d’East Ferris pourrait aussi éventuellement accueillir le programme de petite enfance ON y va — une initiative gratuite où les familles peuvent jouer et apprendre ensemble dans un espace adapté aux enfants.

«Quand ça vient à des services pour la garde des enfants, ça fait un bout de temps qu’on cherche à accroitre les services dans la communauté. La municipalité a récemment fait un sondage et il a été identifié qu’on a un besoin pour le programme On y va», révèle Mme Rochefort.

«On a un tel programme à Corbeil dans l’école Ferris Glen. Mais l’École St-Thomas-d’Aquin n’a pas d’espace, alors on n’a pas pu offrir ce programme-là à Astorville. Souvent, [les parents] arrivent avec des poussettes. Parfois il y en a qui en ont deux. Ils ont besoin d’un ascenseur pour qu’ils puissent accéder au deuxième étage.»

Les couts préliminaires du projet d’ascenseur seraient environ 200 000 $.