le Vendredi 2 Décembre 2022
le Jeudi 3 novembre 2022 11:46 Chroniques et blogues

Suggestions pour bien accueillir

  Photo : Courtoisie
Photo : Courtoisie
Chronique — En fait, j’viens d’ici et j’vis ici. Je ne peux donc pas parler de l’expérience de l’immigration francophone vers Sudbury. Il y a plein d’autres voix dans la communauté qui le font d’expérience propre et qui sont beaucoup plus sensibilisées aux enjeux que moi. Mais je peux vous parler de mon expérience à côtoyer des nouveaux arrivants issus de l’immigration francophone.

Moi c’est Monique. À mon tour de prendre ma plume pour cette chronique.

Je travaille dans le domaine de l’immigration depuis environ 2010, alors que le Centre de santé communautaire a vu une augmentation considérable de nouveaux arrivants parmi sa clientèle clinique. Ils se présentaient pour des symptômes de grippe, ou de stress, ou parce qu’ils et elles avaient besoin de faire la mise à jour de leurs vaccins. Mais durant leur rendez-vous, mes collègues cliniciens constataient un besoin de connexion communautaire; de soutien social, d’accompagnement. Tout était nouveau pour eux. Ils avaient peu ou pas de points de repère. Ce n’est pas étonnant. Imaginez-vous si du jour au lendemain vous deviez quitter Sudbury pour aller vivre à Abidjan…

Le Centre s’est investi dans le travail en immigration non seulement parce que nous avons constaté l’impact positif sur la santé des nouveaux arrivants, mais aussi parce que nous, la communauté d’accueil, avons beaucoup à gagner en invitant les nouveaux arrivants dans nos écoles, nos milieux de travail, nos quartiers, et nos cercles d’amis. En tant que membres de la communauté d’accueil, nous nous enrichissons non seulement d’échanges authentiques, de solidarité et de réseautage, nous gagnons aussi au niveau de la richesse de notre communauté.

Pour ma part, les amitiés que j’ai tissées au fil des ans m’ont beaucoup donné : un nouveau regard sur le monde (et sur moi-même), de nouvelles connaissances et sensibilités envers les enjeux planétaires, de nouvelles recettes. J’en suis enrichie et très reconnaissante.

Je lance l’invitation à la communauté d’accueil : tissons des liens avec les nouveaux arrivants, aidons-leur à comprendre comment fonctionnent les choses ici. Sortons de notre zone de confort pour faire les découvertes qui nous attendent. 

Voici quelques suggestions pour bien accueillir un nouvel arrivant :

  • Souhaiter la bienvenue à vos nouveaux voisins
    Pour accueillir un nouvel arrivant dans votre quartier ou édifice d’immeuble, vous pouvez lui offrir un petit cadeau (un pot de fleurs, une gâterie), mais c’est surtout important est de briser la glace entre vous.
  • Saluer vos voisins
    Quand vous vous croisez, saluez votre voisin. Intéressez-vous pour sa famille, son histoire, mais sans trop poser de questions. 
  • Offrir votre aide
    Un nouvel arrivant dans le quartier peut avoir besoin de votre aide. Saisissez les possibilités de lui donner un coup de pouce. Offrez-lui de lui prêter votre tondeuse par exemple, ou aidez-le à déneiger son entrée. Faites du covoiturage, ramassez ses courriers durant ses vacances, etc. 
  • Surtout, prenez le temps de connaitre votre nouveau voisin. Invitez-le à souper,  discuter et échanger sur la vie à Sudbury, la vie dans son pays d’origine, les différences et ressemblances culturelles; accompagnez-le à l’épicerie, montrer lui comment circuler en ville, etc., afin qu’il possède plus de repères dans sa nouvelle vie.

La communauté francophone de Sudbury est tissée très serrée. C’est une des raisons pour lesquelles j’vis ici. Lorsque je suis arrivée à Sudbury, j’ai été accueillie par une grande famille chaleureuse, accueillante et innovante. C’est une des raisons que j’y suis restée. Faisons-en autant pour nos nouveaux voisins, élargissons notre cercle et tendons la main.