le Vendredi 2 Décembre 2022
le Lundi 21 novembre 2022 13:06 Politique

À la rencontre de la nouvelle conseillère municipale du quartier 4

Pauline Fortin est la nouvelle conseillère municipale du quartier 4, dans la ville du Grand Sudbury — Photo : Courtoisie
Pauline Fortin est la nouvelle conseillère municipale du quartier 4, dans la ville du Grand Sudbury
Photo : Courtoisie
Azilda — Pauline Fortin s’est présentée comme candidate aux élections municipales dans le quartier 4 en vue d’apporter sa contribution au bienêtre de la population. Elle envisage notamment se battre pour trouver des solutions aux questions de sans-abrisme et du manque de logements abordables qui accablent la plus grande ville du Nord de l’Ontario.

Née en 1967 et élevée à Chelmsford dans une famille de trois enfants, Pauline Fortin a fréquenté l’école secondaire à Azilda. Elle a ensuite poursuivi ses études postsecondaires au Collège Cambrian où elle a obtenu un diplôme en Loi et Sécurité en français en 1986, un programme qui préparait les futurs policiers. 

Ce ne sera cependant la voie que sa vie professionnelle prendra. En 1990, elle et son premier mari, Robert Lefebvre, ouvrent Lefebvre Electronics. Après 32 ans, elle s’occupe toujours de ce commerce auquel elle a ajouté un autre magasin : The Curling Shop. 

Provoquer un changement

En 2022, Pauline Fortin se sent interpelée pour contribuer au changement sur la manière dont les choses se font dans sa ville. Elle a été élue lors des élections du 24 octobre. 

Pour elle, le conseil municipal du Grand Sudbury est important, car ses décisions influencent la manière dont les services municipaux sont livrés aux citoyens. 

«Je voulais travailler pour le bienêtre de ma communauté. Amener un changement afin que nos enfants et nos petits enfants grandissent, vivent et restent à Sudbury. Qu’ils élèvent leurs familles ici. Aujourd’hui, on voit que les jeunes quittent Sudbury», déclare Pauline Fortin.

À lire : Pauline Fortin mène des bénévoles qui veulent rééquiper le parc Gauthier à Azilda

Priorités pour la nouvelle conseillère

Avec les autres membres du conseil municipal, Pauline Fortin voudrait que des solutions soient trouvées aux grands défis du Grand Sudbury. Le sans-abrisme est au premier plan. 

«Nous avons, au centre-ville, un grand problème de sans-abrisme et de consommation de drogues. Et il n’y a pas de centre de réhabilitation à Sudbury qui puisse recevoir, pour un mois ou deux, ces sans-abris. Il faut aller à Elliot Lake, à Sault-Ste-Marie, à North Bay ou dans le Sud. Avec les autres conseillers, on verra des démarches à faire pour y trouver une solution», promet la nouvelle conseillère municipale du quartier 4.

Un autre défi qui lui tient à cœur est le manque de logements abordables. «Nos jeunes, au terme de leurs études, travaillent, mais n’ont pas la chance d’acheter une maison. Les couts sont très élevés. C’est l’une des raisons qui les poussent à quitter cette ville», déplore-t-elle.

Pauline Fortin compte aussi voir, avec ses collègues, qu’il n’y ait pas d’augmentation élevée de taxes pour le budget 2022-2023. 

Pour Azilda plus particulièrement, elle veillera à ce que la piscine thérapeutique, qui a reçu son financement, y soit construite ainsi que des trottoirs sur l’avenue Notre-Dame. 

Elle veut aussi qu’une étude minutieuse soit menée sur le déficit d’infrastructure de la ville.

Le travail acharné a payé

À sa première tentative aux élections municipales, Pauline Fortin a remporté la victoire grâce à son travail assidu lors de la campagne, croit-elle. «J’ai travaillé fort. Je cognais aux portes d’au moins 28 maisons par heure pour parler de ma candidature et écouter ce que les gens veulent. J’ai beaucoup marché. À cause de longues heures de marche, je boite, je ne suis pas encore complètement guérie», dit-elle.

La zone pour laquelle Mme Fortin a été élue inclut les quartiers Azilda et Donovan. Elle ne trouve pas de difficultés à les représenter. «Je représenterai les deux en même temps, le mieux que je peux», assure-t-elle.