le Vendredi 2 Décembre 2022
le Mardi 22 novembre 2022 10:22 | mis à jour le 22 novembre 2022 10:33 Société

16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes

Du 25 novembre au 10 décmbre

Le saviez-vous? 

Du 25 novembre au 10 décembre, le monde entier soulignera les 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le sexe.

Que sont les 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le sexe? 

Cette période de sensibilisation d’envergure internationale, qu’on appelle aussi «16 jours» et «16 jours d’activisme», a vu le jour en 1991 à la suite de l’initiative du Center for Women’s Global Leadership, organisme qui milite pour les droits des femmes partout au monde. 

Les dates des 16 jours ont été choisies pour mettre en relief le fait que la violence à l’égard des femmes constitue une violation des droits de la personne. Son objectif principal est de sensibiliser le monde entier à la violence faite aux femmes. Ils visent également à faire bouger les choses en mettant de la pression sur les pouvoirs décisionnels afin qu’ils agissent.

On y souligne notamment la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes (25 novembre); la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes, qui commémore la tuerie misogyne de Polytechnique; et la Journée des droits de la personne (10 décembre).

Pourquoi les observer chaque année? 

Hausse de féminicides, attitudes sexistes persistantes, manque de financement des organismes pour femmes et pénurie de main-d’œuvre du secteur, hésitations de la part des gouvernements à agir, augmentation des appels à l’aide pendant la pandémie… les raisons ne manquent pas! D’une année à l’autre, malgré des avancées, les progrès demeurent lents. Cette période de sensibilisation annuelle permet d’attirer l’attention sur une réalité dangereuse : partout au monde, les femmes, les filles, les personnes non binaires et les enfants ne sont pas en sécurité. 

Comment s’impliquer pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes? 

L’éducation est la première étape. En comprenant l’ampleur du problème et ses nuances, on comprend mieux comment nos gestes au quotidien peuvent avoir des retombées positives immédiates. 

Et ça tombe bien : Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (Action ontarienne) offre une panoplie de matériel (pour les jeunes, leurs parents, le personnel enseignant et les femmes aux prises avec la violence) qui explique pourquoi la violence est si omniprésente — et offre des pistes de solution concrètes. 

Si vous cherchez à démystifier les différentes formes de violence, notre Institut de formation en violence faite aux femmes offre des ateliers de formation (gratuits!) sur divers thèmes. Pour entamer une discussion avec des jeunes sur les relations saines et malsaines, la campagne #RelationSaine a ce qu’il vous faut : https://ouvrelesyeux.ca/traconsleslimites/ 

Action ontarienne gère aussi des campagnes sur la prévention de la violence sexuelle et de la violence conjugale et sur le droit de la famille en Ontario.

Les 16 jours, c’est aussi l’occasion de rappeler que mettre fin à la violence faite aux femmes est la responsabilité de tous et toutes. Pour en savoir plus et pour vous impliquer : www.aocvf.ca.