le Dimanche 5 février 2023
le Vendredi 9 Décembre 2022 18:23 Politique

Nadia Pelletier-Lavigne, rare conseillère francophone

La conseillère municipale de Temiskaming Shores, Nadia Pelletier-Lavigne — Photo : Coustoisie
La conseillère municipale de Temiskaming Shores, Nadia Pelletier-Lavigne
Photo : Coustoisie
Témiskaming Shores — Malgré que Témiskaming Shores compte environ 28 % de francophones, très peu de ses élus ont été des francophones depuis la fusion de New Liskeard, Haileybury et Dymond en 2004. En fait, les personnes à qui nous avons posé la question croient que Nadia Pelletier-Lavigne, élue conseillère le 24 octobre, est la première francophone.

«Je suis bien au courant, avec mon travail, qu’une communauté accueillante implique que les gens doivent se sentir à l’aise de vivre dans leur langue. Je représente les francophones : plusieurs ont voté pour moi», dit Nadia. Elle a d’ailleurs l’intention de demander que son titre soit «conseillère».

La nouvelle conseillère municipale entrevoit son rôle avec enthousiasme. Sur les six conseillers du conseil, quatre sont nouveaux. 

«Le processus de formation est accueillant. On va apprendre ensemble. On est la relève avec de nouvelles perspectives», dit Nadia Pelletier-Lavigne. «Il faut se donner le temps d’apprendre notre rôle et de connaitre le fonctionnement de la ville.»

«Je veux rester fidèle à mon engagement de travailler en équipe pour que Témiskaming Shores demeure une communauté florissante, sécuritaire, accueillante et prospère.» 

Ses priorités incluent aussi les jeunes et le soutien à la communauté d’affaires. «Et je veux rester proche de ce que les gens m’ont dit», promet Nadia.

Elle tient aussi à être fidèle à ses valeurs : demeurer intègre, positive et contribuer aux travaux du conseil municipal dans un esprit de leadeurship participatif.

La conseillère municipale de Temiskaming Shores, Nadia Pelletier-Lavigne

Photo : Coustoisie

Le saut en politique municipale  

Nadia Pelletier-Lavigne a grandi à Sherbrooke, a étudié à l’Université de Montréal en administration des affaires et a déménagé dans le Nord de l’Ontario il y a 25 ans. Au début, elle a été propriétaire d’une entreprise de tourisme à Temagami. 

Aujourd’hui, elle travaille au Centre de santé communautaire du Témiskaming. Elle est responsable du développement et de l’engagement communautaire. Son orientation de carrière l’a portée à devenir championne de la santé, du bienêtre, du développement de l’enfance et de l’équité en santé.

« Durant la pandémie, je suivais les délibérations du conseil de Témiskaming Shores en virtuel en me demandant si ma perspective faisait partie du débat», raconte Mme Pelletier-Lavigne pour expliquer les facteurs qui l’ont décidé de se lancer en politique municipale. 

C’est surtout au cours de rencontres entre amies où elles se demandaient quelles femmes allaient se présenter qu’elle s’est laissé  convaincre. «Les conditions étaient favorables, mon milieu m’appuyait. J’avais la disponibilité et la capacité de faire le travail. Je voulais faire partie de la conversation», dit-elle.

Les apprentissages de la campagne

La candidate est confrontée à des défis de taille pendant la campagne : c’est sa première expérience en politique, elle n’est pas née dans la région et n’a pas de parenté localement. 

Elle s’est inscrite à la formation en ligne de Politics NOW (Northern Ontario Woman). Cette formation présente aux femmes les outils pour mener une campagne et invite les participantes à réfléchir, clarifier le message, préciser les valeurs «pour vérifier si tu es là pour les bonnes raisons, se faire une tête avant de se lancer», explique Nadia Pelletier-Lavigne.

«J’ai fait tout ce qui m’a été proposé. Je n’ai rien pris pour acquis. Pour les 25 signatures d’appui à la candidature, je suis sorti de mon petit cercle d’amis pour vérifier la pertinence de mon message. J’ai pris le temps d’aller de maison en maison. J’ai compris que les gens se sentent engagés au processus d’élections municipales. Ils ont un engagement envers leur ville et ils ont des choses à dire. Ils ont été extrêmement accueillants et j’ai beaucoup aimé ça», dit-elle.

En poste

L’assermentation du nouveau conseil municipal de Témiskaming shores a eu lieu le lundi 21 novembre. Nadia Pelletier-Lavigne a prononcé le serment en français. 

Au cours de la soirée, elle a reçu ses affectations aux différents comités. Nadia sera les yeux et les oreilles du conseil sur les comités suivants : protection à la personne et à la propriété, loisirs, accessibilité, transport actif, changements climatiques et bibliothèque.

En résumé, Nadia Pelletier-Lavigne résume son implication au sein du conseil municipal comme suit : «On travaille en équipe. On reçoit la formation. On fait son possible. On reste soi-même.»