le Mercredi 8 février 2023
le Dimanche 11 Décembre 2022 23:57 2022-2023

Apprendre à aimer la musique francophone

  Photo : Tobey Chun
Photo : Tobey Chun
Quel type de musique aimez-vous? Certaines personnes diront la pop. D’autres diront le hip-hop ou le rap. Peut-être qu’il y a certaines personnes qui aiment le rock ou le country. Mais, même avec toutes ces différences, ils ont une chose en commun : la majorité, c’est en anglais. Ce n’est pas un problème; moi aussi je pense que la musique qui est en anglais est meilleure... Mais, peut-être, ce n’est pas le cas.

Si vous êtes en train de lire ça maintenant, les chances sont que vous viviez dans le Nord de l’Ontario. Nous avons beaucoup d’artistes francophones qui, je crois, sont plutôt ignorés à la faveur des musiciens plus connus. Donc, j’ai choisi cinq artistes canadiens-français et j’ai écouté un album de chacun pour voir s’ils méritent d’être ignorés, ou non.

Damien Robitaille — Homme autonome
Si vous vivez dans le Nord de l’Ontario, vous avez surement entendu parler de Damien Robitaille. Sinon, c’est un chanteur de Lafontaine qui s’est fait connaitre par sa présence sur l’internet, surtout pendant la pandémie. C’est une personne très positive et énergétique et cela est représenté dans Homme autonome. La première partie de l’album, ce sont des chansons rapides et dansables avec beaucoup d’instruments variés, comme les violons et les trompettes. La deuxième, c’est un autre bête; c’est plutôt des chansons lente et plus acoustique. Je préfère la première partie. C’est un très bon album quand même.

CANO — Au nord de notre vie
CANO, est un groupe très vieux. Un des premier groupe franco-ontarien. Ils étaient les plus populaires de la scène musicale franco-ontarienne des années 1970 et je pense qu’ils méritent cela, car cet album capture la vie du Nord parfaitement. Les paroles parlent de comment c’est de vivre dans le Nord. Et la musique est aussi très… franco-ontarienne. Imaginez faire jouer les chansons Mon beau drapeau et Notre place pendant 40 minutes et vous obtenez à peu près cet album. La différence, c’est que cet album est encore meilleur. (Je m’excuse, Notre place.)

LGS — Swing
Lorsque j’étais plus jeune, l’un des groupes musicaux francophones que je devais écouter le plus à l’école c’était LGS et, en écoutant cet album, c’est facile de savoir pourquoi. Ce sont des chansons pop très rapides et positives avec un son plus folklorique et acoustique, convenable pour les plus jeunes. Les paroles sont aussi très positives et, honnêtement, je les aime. Sauf pour Ca$h. «Du cash pour trouver une blonde, du cash pour passer en ondes»…? Donnez-moi un «repos».

Bleu Jeans Bleu — Perfecto
Bleu Jeans Bleu, c’est un groupe étrange. Avec des titres de chansons comme Café corsé, Veux-tu jouer un bowling? et J’ai mangé trop de patates frites, vous pouvez voir que le groupe à un sens de l’humour. La musique représente cela; il y a une annonce d’un faux bar sportif, une chanson de sept minutes qui demande d’acheter des records et plein d’autres chansons qui ne prennent rien au sérieux. Je l’adore.

Stef Paquette — Le salut de l’arrière-pays
Dois-je expliquer qui est Stef Paquette? Comédien, acteur, personnage sur internet, historien autochtone, politicien, cet homme peut tout faire. Croyez-le ou non, il a deux disques studio. Celui que j’ai écouté, c’est un peu comme Au nord de notre vie, en parlant des paroles. Pas de surprise, car Stef a joué avec CANO pour leur réunion en 2011. La musique ressemble plus à Swing, sans les éléments de danse. En tout, ça fait un disque très franco-ontarien, fait par un des hommes le plus franco-ontarien.

J’espère que ceci vous inspire à écouter de la musique francophone, ou même la musique différente en général. Je recommande certainement de donner, au moins, un de ces disques une écoute, même s’il y a quelque chansons moins réussie (*toux* Ca$h *toux*).

Donc, est-ce qu’ils méritent d’être ignorés? Non. Est-ce qu’ils sont meilleurs que les artistes populaires? À vous de décider.