le Dimanche 5 février 2023
le Mercredi 14 Décembre 2022 14:18 Économie et finances

Les articles populaires dans nos banques alimentaires

  Photo : Ismael Paramo sur Unsplash
Photo : Ismael Paramo sur Unsplash
Nord-Est ontarien — À l’approche des Fêtes, que devrait-on glisser dans les boites de collectes de denrées? Le Voyageur a interrogé les bénévoles de banques alimentaires du Nord pour savoir quels produits sont particulièrement utiles et appréciés par leur clientèle.
  • Du ragout en conserve : À Kapuskasing et à Hearst, une part de la clientèle n’est pas encline à cuisiner. Les solutions repas comme les ragouts en conserve, les pâtes de type Chef Boyardee, le macaroni au fromage en boite et les soupes en conserve leur offrent alors un repas plus nutritif. 
  • Des pâtes alimentaires : Pâtes, sauce pour pâte, Kraft Dinner, pâtes en conserve, sachets de pâtes, ramen sont prisés dans l’ensemble des banques alimentaires. 
  • Des barres tendres : De façon générale, les collations pour les enfants font partie des articles les plus en demande. À Espanola et à Nipissing Ouest, tout ce qui se glisse bien dans une boite à lunch trouve facilement preneur.
  • De la confiture de fraises : Le déjeuner occupe une place importante dans la distribution. Dans le top 10 des articles qui disparaissent le plus rapidement des tablettes de la banque alimentaire de Kapuskasing, on note le beurre d’arachides, la confiture de fraises et les céréales. À noter, les diabétiques apprécient les céréales sans sucre, souligne-t-on à Nipissing Ouest. 
  • Du maïs en conserve : Les maïs en crème ou en grains, les pois verts et les haricots jaunes figurent à la liste des «meilleurs vendeurs» dans la catégorie légumes, à Hearst.
  • Des biscuits : Les biscuits sucrés sont très populaires à Hearst. Les enfants aiment ça, mais les adultes aussi, rappelle la bénévole Annie Rhéaume du Bon Samaritain.
  • Du thon en conserve : Le thon en conserve compte parmi les denrées appréciées. En fait, tout ce qui est viande et poisson sont des produits largement distribués par les banques alimentaires. 
  • Du papier hygiénique : À Nipissing Ouest, on suggère de fournir des articles de soins personnels. Le papier hygiénique vient au premier rang, mais on peut aussi donner du savon, des rasoirs jetables, des couches pour bébés et de l’éducolrant (comme de l’aspartame). 
  • Du lait maternisé : L’association des banques alimentaires du Québec suggère le don de lait maternisé et d’aliments pour bébés, ainsi que le lait en conserve et en poudre. Par contre, dans quelques villes du Nord, les familles ne constituent pas une majorité de la clientèle. Vaut donc mieux vérifier l’ampleur du besoin. 

À lire la semaine prochaine : les principaux besoins des banques alimentaires du Nord.