le Dimanche 5 février 2023
le Mercredi 14 Décembre 2022 14:07 | mis à jour le 14 Décembre 2022 14:10 Arts et culture

Une année de transition pour le Salon du Livre

Des participants au Salon du livre du Grand Sudbury de 2018. — Photos : Archives
Des participants au Salon du livre du Grand Sudbury de 2018.
Photos : Archives
Grand Sudbury — Le Salon du Livre du Grand Sudbury (SLGS) souligne dans son rapport annuel que, selon les sondages d’appréciation, les ventes de livres à sa foire de 2022 ont surpassé celles de la foire en 2018. Cela dit, l’organisation a enregistré un déficit «anticipé» de 63 834 $.

Plusieurs points forts ont marqué l’année du SLGS : son déménagement à la Place des Arts du Grand Sudbury, un taux exceptionnel de participation à sa foire du livre, la création d’un balado Mine de rien… et l’offre de 82 ateliers scolaires. 

Cependant, le déficit enregistré est hors de l’ordinaire pour l’organisation. «C’était quelque chose qu’on anticipait», mentionne la directrice générale de l’organisation, Geneviève LeBlanc. 

Elle explique que les fonds venaient cependant des réserves de l’organisation. L’annulation de programmations en présentiel au cours des deux dernières années leur avait permis d’épargner. L’organisation souhaitait utiliser ces fonds pour la programmation de cette saison. «On n’a pas trop dépensé cette année. Nous sommes en excellente forme financière», souligne-t-elle. 

Les revenus autonomes sont de 136 233 $, tandis que le total des revenus est de 378 871 $. Les dépenses sont de 442 705 $.

Pour Mme LeBlanc, «le point fort de la saison» était le déménagement à la Place des Arts du Grand Sudbury et sa soirée d’ouverture du 30 avril. «C’était vraiment un moment magique pour nous tous», dit-elle. Elle révèle aussi qu’elle avait vraiment apprécié le programme de cette année, qui, selon elle, était «très riche et diversifiée». 

Rejoindre un plus grand public

Le rapport annuel 2022-2023 du Salon du Livre du Grand Sudbury souligne que l’organisation étend ses horizons et élargit son équipe d’employés et de partenaires. L’organisation a embauché un agent de communication et de développement en septembre 2021.

Le SLGS a aussi conclu trois ententes avec de nouveaux partenaires : Librairie Au boulon d’ancrage, Mosaïque interculturelle et UpHere. L’organisme souligne une croissance importante dans la participation sur ses pages de réseaux sociaux.