le Dimanche 29 janvier 2023
le Mardi 20 Décembre 2022 21:48 Éditorial

Joyeuses Fêtes

2022 a été une année turbulente. En ces temps difficiles, c’est cette paix que nous souhaitons à l’humanité.

Nous avons tous entendu cette histoire selon laquelle les soldats ennemis, immobilisés dans les tranchées de la Première guerre mondiale, ont cessé de se battre et ont échangé quelques victuailles le jour de Noël. Pendant cette trêve de quelques heures, ces hommes ont cessé d’être des soldats pour redevenir des êtres humains. Ils ont troqué les fusils pour quelques moments de partage et de paix. En ces temps difficiles, c’est cette paix que nous souhaitons à l’humanité.

Dieu sait que le monde en a bien besoin.

Il y a bien sûr le conflit en Ukraine qui dure depuis maintenant 10 mois et qui a couté la vie à des dizaines de milliers de personnes et dévasté une des plus grandes sources d’aliments dans le monde. Tout ça à cause d’un mégalomane, Vladimir Poutine, qui se croit le Tsar de toutes les Russies, comme on disait dans le temps. C’est présentement le conflit le plus dangereux dans le monde, mais, malheureusement, ce n’est pas le seul.

En 2022, l’Académie de Genève recensait 110 conflits armés dans le monde. Il y en aurait 45 au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, 35 dans le reste de l’Afrique, 21 en Asie, sept en Europe et six en Amérique latine. En soi, ces chiffres sont déjà effarants, mais imaginez le nombre de victimes — morts, blessés, personnes déplacées, famines — causées par ces conflits. 

Les guerres et autres escarmouches militaires ne sont cependant pas les seules à nuire à l’humanité. Les divisions idéologiques que l’on voit ressurgir dans plusieurs pays sont aussi porteuses de dangers. Que ce soit la gauche contre la droite, le nord contre le sud, l’intégrisme religieux, les conflits raciaux, le monde entier est secoué par ces divisions.

Vous remarquerez que l’Académie de Genève ne parle pas de conflits armés en Amérique du Nord, mais comment expliquer autrement les centaines de tueries de masse aux États-Unis ou les meurtres imputés aux gangs criminelles du Mexique et même au Canada. Il semblerait bien qu’aucun recoin de la planète ne soit exempt de violence armée.

Depuis maintenant plus de deux ans, tous ces malheurs ont été exacerbés par une pandémie mondiale qui a causé des millions de morts. Ajoutons à cela les désastres naturels résultant des changements climatiques et autres activités humaines et il est clair que la paix est le plus beau cadeau qu’on puisse souhaiter pour Noël.

La paix ne peut cependant être qu’un souhait. La paix n’arrive pas toute seule. La paix, c’est d’abord et avant tout un état d’esprit, une volonté personnelle. La paix c’est une affaire de cœur.

C’est ce que toute l’équipe du Voyageur et du Loup FM vous/nous souhaite pour Noël et pour toutes ces autres fêtes religieuses célébrées en ces temps de réjouissances. Que la paix du cœur nous permette d’éliminer nos propres ressentiments, nos propres divisions. Que la paix du cœur nous apporte la sérénité et la joie. 

Joyeuses Fêtes.