le Mercredi 8 février 2023
le Vendredi 23 Décembre 2022 13:20 | mis à jour le 23 Décembre 2022 13:24 Arts et culture

«Cœur de Godzilla», un conte de Noël pour enfants, entre réalité et douceur

Le balado «Cœur de Godzilla» est le troisième de la série «Contes des neiges» qu’offre la compagnie franco-ontarienne Vox Théâtre.  — Image  Source Vox Théâtre
Le balado «Cœur de Godzilla» est le troisième de la série «Contes des neiges» qu’offre la compagnie franco-ontarienne Vox Théâtre.
Image Source Vox Théâtre
Une petite fille qui déménage, son «monstre préféré» Godzilla qui se réveille quand elle ne comprend pas ses émotions, la neige, ses parents, l’amour qui prend d’autres formes… Au moyen d’un balado qui touche toute la francophonie canadienne, la compagnie ottavienne Vox Théâtre offre un conte de Noël de 30 minutes qui évoque une étape de la vie d’enfant, sur fond de flocons de neige.

Au cœur de l’hiver, le texte de Mathieu Renaud intitulé Cœur de Godzilla prend vie dans un balado de 30 minutes, grâce à la comédienne Gabrielle Brunet-Poirier qui interprète la jeune Marie-Marthe. L’histoire aborde en douceur la transition que vivent tous les petits au sortir de l’enfance.

Pier Rodier, directeur artistique et général de la compagnie Vox Théâtre d’Ottawa, a guidé l’interprétation et le ton du balado, troisième de la série «Contes des neiges». 

C’est l’auteur Mathieu Renaud qui l’a approché pour une collaboration, qui a donné naissance à un balado dédié aux enfants 8 ans et plus. Les créations de Vox Théâtre s’adressent principalement à un jeune public.

Pour le directeur général et artistique de Vox Théâtre, parler des étapes importantes de la vie aux enfants n’est pas incompatible avec le temps des Fêtes. Le conte s’adresse aux enfants de 8 ans et plus, soit un âge où ils sont plus aptes à comprendre, selon Pier Rodier.

Photo : Courtoisie Théo Rodier

«Ne pas raconter juste le monde merveilleux de Disney»

Le thème du texte découle de l’attachement fort du directeur pour l’écriture et mêle la douceur de l’hiver à celle du cocon familial.

«Ce qui m’a allumé, c’est que de nombreux enfants viennent de familles reconstituées, mais on ne leur raconte pas forcément cette histoire. Là, c’est bien fait, avec le thème de la neige, le temps des Fêtes. C’est important de ne pas raconter juste le monde merveilleux de Disney, mais celui de la réalité», fait valoir Pier Rodier.

Le directeur de Vox Théâtre explique que Mathieu Renaud a beaucoup aux «états d’avancement du personnage» en travaillant les nuances. «Gabrielle était extraordinaire et a vraiment ressenti le texte», a renchéri Pier Rodier. Il évoque, non sans fierté, la «subtilité dans le son» de Pierre-Luc Clément, qui a créé l’environnement sonore. 

Un conte francophone qui parle à tout le monde

Au cours du balado, un clin d’œil de l’auteur renvoie à un «premier ministre francophone» en Ontario. Pier Rodier plaisante que «c’est surtout les Québécois qui nous font des cadeaux», en référence à l’auteur Mathieu Renaud, un Québécois d’origine.

Au sujet de l’ancrage de la compagnie dans la francophonie canadienne, le directeur explique : «Oui, il y a peut-être les mots, le langage, la structure, mais on fait surtout un théâtre plus humaniste, plus social».

Pier Rodier ramène aussi le discours à la volonté de faire un théâtre «universel» avant tout : «À Vox Théâtre, si nos œuvres touchent les gens, c’est qu’elles peuvent être présentées partout sur la planète. […] On a grandi avec une francophonie qui n’était pas seulement traditionnelle, parce qu’à Ottawa souvent, les gens viennent d’ailleurs. C’est ce qui fait la force des rencontres humaines.»

Faire vivre le théâtre par le virtuel

Le choix du balado s’est imposé en pleine pandémie. Comme toutes les compagnies, Vox Théâtre devait trouver un moyen de rejoindre le public à distance. 

Pier Rodier mentionne également son envie de maintenir la «tradition» prépandémie de la compagnie, qui présentait ses créations au théâtre francophone de la Nouvelle Scène, à Ottawa, entre Noël et le jour de l’An. Cette volonté a porté ses fruits parce que la formule du balado a reçu de bonnes réactions depuis l’an passé, précise le directeur.

Vox Théâtre entend poursuivre sa série des «Contes de Noël». D’ailleurs, la comédienne franco-ontarienne Djennie Laguerre travaille déjà sur le prochain.

Où écouter le balado?