le Mercredi 8 février 2023
le Mercredi 4 janvier 2023 11:23 Politique

Le rapport du ministère des Affaires municipales se fait attendre

  Photo : Archives
Photo : Archives
Nipissing Ouest — Le rapport du ministère des Affaires municipales et du Logement sur les agissements et les procédures de l’ancien conseil municipal de Nipissing Ouest et son administration ne sera pas rendu public avant 2023 d’après le porte-parole, Matt Carter. Le rapport était attendu en décembre 2022.

L’enquête du ministère a débuté en avril lorsque le ministre Steve Clark a écrit à l’ancienne mairesse Joanne Savage pour exprimer «de graves inquiétudes quant au fonctionnement et au comportement de la municipalité et du conseil» et sa frustration de voir le poste de conseiller du quartier 7 laissé vacant depuis le 21 juillet 2020. M. Clark a demandé à son personnel de compléter «une revue des pratiques, politiques et procédures administratives» de la ville et de «faire un rapport avec des recommandations» pour régler les conflits perpétuels et la paralysie du conseil.

À partir du 10 mai, un représentant du ministère était présent à toutes les réunions du conseil de Nipissing Ouest et la gérante des gouvernements municipaux, Kathy Horgan, était chargée de l’enquête. Le ministre a aussi nommé un facilitateur, Nigel Bellchamber, pour assurer la nomination d’un représentant du quartier 7 avant le 30 juin. Ce dernier a dû recourir à un tirage au sort parce que le conseil n’a jamais pu s’entendre sur le choix d’un candidat.

Lorsque La Tribune a demandé le rapport prévu en décembre 2022, le porte-parole du ministère des Affaires municipales, Matt Carter, a indiqué qu’il faudrait attendre l’an prochain. «Le Nipissing Ouest a vu son conseil municipal complètement changé suite aux élections du mois d’octobre 2022. Nous comprenons que le nouveau conseil concentre actuellement ses efforts à apprendre ses rôles et responsabilités et à se familiariser avec les politiques et procédures municipales. Une fois le rapport final complété, le personnel du ministère travaillera avec le personnel municipal pour fixer un temps, dans la nouvelle année, pour le présenter au nouveau conseil et au public.»

Nouveau conseil au travail

Le rapport présentera les conclusions du ministère et des recommandations pour éviter le genre d’impasse qui a paralysé l’ancien conseil au cours du dernier mandat. Ainsi, l’administrateur municipal Jay Barbeau dit qu’il sera content de le recevoir tout en précisant que l’administration et le conseil comptent se pencher sur les politiques et procédures même en l’absence d’un tel rapport.

«Les employés sont constamment à la recherche d’information, de conseils et de recommandations de sources variées pour améliorer et faire avancer l’organisme. C’est le cas aussi avec ce rapport. Nous avons hâte de le lire et d’y puiser toute recommandation utile qui pourrait améliorer notre gouvernance et nous aider à remplir notre mandat de servir le public», dit M. Barbeau. «Je n’ai aucune appréhension ou hésitation quant au rôle du ministère des Affaires municipales à nous fournir des conseils sur les meilleures pratiques à adopter et je suis même impatient de les recevoir.»

Il ajoute que le nouveau conseil est aussi ouvert aux recommandations. «Nous avons un conseil municipal qui me semble, à ce stade assez préliminaire, être l’un des plus efficaces que j’aie jamais eu le plaisir de servir. Je dis cela très sincèrement. La nouvelle mairesse est comme une bouffée d’air frais et ses huit collègues sont, jusqu’à présent, très à l’écoute, très collégiaux, très solidaires et très enthousiastes et curieux. Je suis rempli d’espoir et d’enthousiasme pour l’avenir de la communauté», exprime M. Barbeau.

Il pense que le rapport sera un atout pour guider les futures délibérations. «Nous allons recevoir le rapport et certainement mettre en œuvre les recommandations que le conseil jugera utiles. Nous n’attendons pas cela, par contre; nous passons déjà en revue nos règles de procédure (…) C’est le devoir du conseil d’examiner toutes les politiques en vue de les améliorer.»

La mairesse Kathleen Thorne-Rochon est d’accord. «Les résidents de Nipissing Ouest méritent un conseil qui travaille pour eux. En ce moment, nous concentrons nos efforts à bâtir une fondation solide (…) et ça comprend une revue des politiques et procédures sur lesquelles repose un conseil fonctionnel. Les conseils et recommandations du ministère nous aideront à identifier les changements nécessaires pour rebâtir la confiance et l’engagement du public et à améliorer notre façon de travailler ensemble», résume-t-elle.